[grossesse] 10 questions que je déteste qu’on me pose !

Bouddha zen

Je suis maintenant dans mon quatrième mois de grossesse, et je n’en peux déjà plus de toutes ces questions impolies, intrusives ou avec un soupçon de reproche. Évidemment, cet article est à prendre au second degré et évidemment je ne répondrai jamais ces réponses aux gens qui me posent ces questions… Mais quand même, parfois, ça démange !

1 – Tu vas l’allaiter ?

LA question #1 que je déteste, mais vraiment ! Je trouve que ça ne regarde personne d’autre que les parents. Au mieux, la réponse est oui et la personne en reste là. Au pire tu ne souhaites pas allaiter et c’est parti pour un débat… C’est un choix tellement personnel, quelle que soit la décision il faut la respecter et puis au final, qu’est-ce que ça peut faire à ces personnes si curieuses ?!

2 – T’es sûre, y’en a qu’un ?

Bah non, j’ai fait une blague à tout le monde, y’en a 4 !

3 – Tu vas le mettre où ?

Pas dans ton c*l, ça c’est sûr (parfois je rêve de lâcher ce genre de phrase, juste une fois, juste pour voir la tête des gens). Qu’il ait sa propre chambre ou non, encore une fois c’est un choix, si on voulait encore le garder dans notre lit jusqu’à ses 12 ans c’est encore bien notre problème.

4 – T’es prête à retourner dans les couches ?

Et comment ! Et aussi dans les gazouillis, dans les sourires aux anges, dans les câlins, dans les bisous, dans les petites jambes potelées et tout et tout…

5 – Ça va aller les réveils la nuit avec la petite qui dormira à côté ?

Qu’est-ce que j’en sais ?! Et puis, si ça va tant mieux, si pas on trouvera une solution à ce moment là, ne vous en faites pas pour ça !

6 – Et après en route pour le petit 3ème ?

Et un 4ème, et un 5ème… Peut-être, peut-être pas, l’avenir nous le dira. On va déjà faire sortir celui qui est entamé et puis on verra, d’accord ?

7 – T’as pris combien jusqu’ici ?

Je te demande ton âge à toi ?

8 – La grande sœur ne va pas être trop jalouse ?

cf. Question 4… Et puis, ça m’angoisse déjà assez pour entendre leur récit de mauvaises expériences, de grands frères qui recommencent à faire pipi au lit ou que sais-je…

9 – Tu veux un conseil ?

Non, merci, vraiment, ce coup-ci je n’en veux aucun !

10 – Tu as des nausée ? Non ?!

Désolée, je sais, j’ai de la chance. Je devrais peut-être dire pardon ?

Et vous, vous en avez aussi des questions que vous ne supportez pas ?

Décodeur pour enfant de 2 ans !

Lucy a fêté ses deux ans fin janvier. Elle entre dans un âge où elle passe du rire aux larmes plus vite que son ombre. On est en plein dans les colères et l’opposition. C’est pas super chouette tous les jours, il faut l’avouer.

Petite fille toboggan

Mais par contre, ce qui nous fait tout oublier, c’est quand elle dit de nouveaux mots ! Ils ont l’art de les déformer à leur manière et ça devient vite hilarant :

Counelle = Coccinelle

Bi ou Vi = Oui

Nécoulééé = J’ai le nez qui coule

Éyoli = C’est joli

Pipo = Le pot

Apion = Le papillon

Abien Mamounette, oui ? = Comment vas-tu maman ?

Pipi = Le produit pour les fesses qui fait « pshit »

Juran = Le jus d’orange

Palalon = Le pantalon

Arwa = Au revoir

Ébilain = Il est vilain, il faut l’engueuler, TOUT DE SUITE !

Aaaaargh umou = Au secours Maman, viens m’aider, il y a une mouche !

Aaaaargh énié = idem mais pour une araignée, ou une poussière un peu trop grosse, ou un cheveux par terre, ou une fluche, ou…

Cola ? (Avec un grand sourire et des yeux de chat malheureux) = Je peux avoir du chocolat ?

Yayoup’ ? = Idem pour un yaourt

écouleu ça ? (la phrase qu’on entend 50x/jour) = C’est quelle couleur ça ?

Bien = Viens

Saussu = Chaussure

Tati = soit Taty, soit tartine, soit voiture (oui, des fois c’est challenge!)

Le tineu = Un oeuf

 Moi ça me fait beaucoup rire et j’aime bien voir les gens impressionnés que je comprenne son charabia, je pense que les parents ont le décodeur livré à la naissance !

Petite fille toboggan