November 9 – Colleen Hoover

Couverture november 9 colleen hoover

Résumé

 » Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer. La jeune femme est sur le point d’aller s’installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d’actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain. Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l’intensité de ce qu’ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre. Fallon devient alors la source d’inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d’informations pour lui et, pour tous les deux, c’est le moyen de faire le point sur leur vie. Jusqu’au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ? « 

Mon avis

Colleen Hoover fait immanquablement partie du top 3 de mes auteurs préférés. C’est la raison pour laquelle j’ai toujours une appréhension avant de me plonger dans ses romans : et si ça me décevait ?

Hé bien, encore une fois, elle a su conquérir mon petit cœur de lectrice en m’emportant dans son histoire. Impossible de lâcher ce livre… C’est simple : j’ai tout aimé ! Autant les personnages que l’histoire, que les rebondissements, j’ai vraiment adoré. J’ai ri et j’ai pleuré…

J’ai retrouvé ce que j’aime tant dans ses romans : les personnages. Ils ont toujours un passé difficile et c’est pour ça que j’accroche autant. Toute l’histoire ne tourne pas autour de ça et pourtant oui et pourtant non… Jusqu’à ce qu’on comprenne, jusqu’au retournement de situation de l’histoire. J’adore !

J’ai aimé qu’elle ne nous raconte que ce qui se passe ces 9 novembre, ce qui se passe entre-temps, on en apprend des bribes quand les personnages se rencontrent et se racontent leur vie. Ce qui pourrait passer à première vue comme redondant fait la magie de l’histoire et notre curiosité est piquée à chaque chapitre.

Pourtant le résumé ne me tentait pas plus que ça et si ce n’était pas du Colleen Hoover, j’aurais sûrement passé mon chemin, mais là, je ne regrette vraiment pas.

Je n’ai qu’une chose à vous recommander : foncez ! C’est une belle histoire d’amour, de famille, d’amitiés… C’est complètement addictif et si vous aimez la plume de l’auteur, n’hésitez plus un seul instant.

November 9 de Colleen Hoover, publié chez Hugo Romance – 340 pages – 17 €

Jamais plus – Colleen Hoover

Jamais Plus - Colleen Hoover - Couverture

« Ce sont ceux que nous aimons qui peuvent nous faire le plus de mal. Lily Blossom Bloom n’a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu’elle trouve soumise, mais elle a su s’en sortir dans la vie et est à l’aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu’elle l’est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n’est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu’elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ?
Le chemin d’une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. Est-ce que l’amour peut tout excuser ? »

Tout m’attirait dans ce bouquin, malgré le fait que je n’avais pas lu la 4ème de couverture. J’en ai entendu énormément de bien, je savais uniquement qu’il parlait des violences conjugales, je me suis dit qu’un sujet pareil traité par Colleen Hoover ça devait être quelque chose ! Et j’avais raison.

Ce livre n’a pas été un coup de cœur, car je m’attendais simplement à être encore plus chamboulée que ça. J’ai trouvé les personnages très vrais mais je les imaginais encore plus torturés. Et j’aurais aimé un peu plus de retournements de situations, peut-être quelque chose d’encore plus tragique.

Malgré tout, l’histoire est belle autant qu’elle est triste. Et de tout le livre, c’est la note de l’autrice qui m’a le plus touchée. De savoir qu’elle s’est basée sur sa propre expérience pour cette histoire. Ça lui donne encore plus de sens.

J’ai beaucoup aimé les personnages, Lily évidemment mais aussi Atlas. Un peu moins Alyssa et pourtant je n’ai rien à lui reprocher. J’ai trouvé Lily très courageuse, très terre à terre, très digne malgré ce qu’elle a enduré.

Je me suis retrouvée adolescente car on apprend à connaitre l’histoire de Lily à travers le journal intime qu’elle tenait à ses 15 ans, j’en faisais de même et je ne sais pas si un jour j’aurai la force de les relire ! Ça nous permet de rentrer dans l’histoire et de bien se mettre à la place de Lily.

Pour résumer, Colleen Hoover traite ce sujet difficile avec beaucoup de justesse. Les personnes qui n’ont pas connu ça, dont je fais partie, ont souvent bien du mal à comprendre ce qui se passe dans la tête de ses femmes battues pour rester avec leur bourreau et pour « s’infliger ça », ici nous avons des pistes qui nous aident à comprendre. Là où le livre perd un peu de puissance, c’est quand l’autrice tombe dans la facilité, et où certains aspects selon moi, rendent le livre un brin trop noeud-noeud. Il aurait mérité quelques dizaines de pages de plus pour rendre les choses un peu moins évidentes.

Jamais plus de Colleen Hoover, publié aux éditions Hugo Romans (collection New Romance) – 407 pages – 17€