Les petits bonheurs de la semaine #4

Petits bonheurs de la semaine

Une semaine basée sur un seul mot : l’attente. Et croyez-moi je n’en peux plus ! Je suis tellement impatiente… On m’a tellement fait espérer que je n’arriverais pas à terme que je suis ultra déçue que bébé ne soit pas encore dans mes bras !

Lundi j’avais rendez-vous chez mon gynéco, celui-là même qui était quasi sûr que j’accoucherais rapidement, que l’homéopathie accélérerait les choses… Je ne m’attendais tellement pas à ce qu’il me dise que rien n’avait bougé depuis la dernière fois et qu’on se reverrait sûrement le lundi suivant (soit J+2). Du coup, j’étais un peu blasée, et je dois bien avouer que je lui en voulais un peu (même si je sais qu’il n’en peut rien). Je ressors quand même de là avec une date butoir, c’est déjà ça.

Mardi j’avais une réunion de parents à l’endroit où Lucy va à la garderie le mercredi, c’était sympa et ludique même si je pense que c’était plus destiné aux parents d’enfants plus grands qui vont à l’école des devoirs. On en profite pour manger une glace dans l’auto toutes les 2 car la réunion se déroule à côté de l’école mais 1h30 après la fin des cours. Tout se passe bien mais je me sens patraque et Lucy est complètement HS, elle va mettre mes nerfs à rude épreuve pendant la réunion. On rentre, juste le temps de se mettre en pyjama que je la mets au lit. Je redescends me poser directement dans le divan et là c’est la valse des contractions, j’en ai toutes les 7 minutes. Je préviens le chéri qui rentre de sa dernière aprèm de boulot, je lui demande de me ramener à manger (au cas où) et après avoir mangé, plus de contractions. J’y ai tellement cru…

Mercredi c’était congé à l’école, on en a profité pour aller se balader au parc tous les 3, Lucy a enfin pu essayer son vélo dans de vraies conditions (= pas dans le salon), elle était super contente ! Il fait bon, on prend des photos, mais je suis vite épuisée, et ma sœur doit passer à la maison donc on écourte la balade pour rentrer. Je reçois 4 caisses de jolis vêtements pour bébé, je suis ravie, pour une fois que je reçois des trucs jolis et pas des trucs dont les gens veulent juste absolument se débarrasser ! On met les derniers détails au point avec ma sœur (qui va gérer Lucy le jour J) et on termine la soirée avec un bon repas qui plait à tout le monde (pour une fois !).

Jeudi je reste en pyjama toute la journée, je me sens fatiguée, depuis mardi et la fausse alerte de bébé, il est fort calme et ça commence à m’inquiéter au point de très mal dormir. Mais je fais un monito le lendemain ça me rassure. Je culpabilise un peu d’avoir perdu une journée à ne rien faire, mais il faut croire que j’en avais besoin !

Vendredi on va conduire Lucy à l’école où j’entends 10 fois « vous êtes encore là ?! » et je me concentre pour rester le plus courtoise possible mais cette phrase m’agace à un point pas possible ! Arrive enfin le moment du monito, où j’ai cru devenir folle. Normalement c’est la femme de mon gynéco qui s’occupe de les faire, et là il y avait également sa fille qui se trouve être ma sage femme. Elles venaient tour à tour voir comment ça se passait et me disaient des choses différentes à chaque fois : « Il est super calme ce monito dites, donc ! », « Ah vous en avez quand même des contractions », « Ça ne bouge pas beaucoup tout ça », « Vous les sentez bien ? » bref, je n’en pouvais plus j’avais envie de leur crier de se mettre d’accord. Les hormones de fin de grossesse ne me vont vraiment pas je crois ahah ! J’avais de petites contractions et j’en ai eu de plus grosses sur la fin du monito, rien de fou, mais le principal étant que bébé les supporte bien, j’ai fini par relativiser.

Samedi, autrement dit, le jour sensé être le jour J, nous avions invité des amis à la maison. J’ai eu mal au bidou toute la journée, avec quelques contractions un peu douloureuses, bébé m’a encore fait espérer un peu, pour rien. La soirée s’est super bien passée avec nos amis. Pour la petite histoire, nous étions allés chez eux le jour où leur petite fille avait décidé de pointer le bout de son nez en avance. On s’est dit que peut-être ça ferait le même pour nous. Raté. Je passe une nuit horrible à base d’insomnie et de cauchemars…

Et aujourd’hui, du coup, je suis à plat parce que je n’ai pas dormi. Je me sens ultra déprimée, je ne sais même pas pourquoi. Du coup, je passe le plus de temps possible avec Lucy, on fait des jeux, des exercices, elle est patiente, elle m’impressionne. Mais je commence à stresser un peu je crois. J’espère qu’elle n’aura pas trop de mal pendant la période de transition qui arrive. Je suis au bord des angoisses que j’ai eues tout au long de ma grossesse, à savoir, quelle sera sa réaction, est-ce que ça va bien se passer entre eux deux, etc… Bref, il est temps qu’il arrive et que je sois fixée sinon je vais finir par devenir complètement folle 😉

Moodboard d’automne

Je fais donc partie de ces gens qui ont hâte que l’été et la chaleur se dissipent pour laisser place à la douceur de l’automne. J’adore cette saison, mon mode de vie change du tout au tout pour laisser place à la slow life et au cocooning. J’adore être chez moi, c’est là où je me sens le mieux, alors je prends soin de mon intérieur et je me mets bien : bougies, boissons chaudes, livres, plaids, un vrai cliché ambulant ! Je passe mes soirées sur Pinterest, Google, We heart it pour dénicher des images qui me mettent dans l’ambiance et je m’imprègne. Voici ma petite sélection Pinterest que j’alimente au fur et à mesure et que vous pouvez retrouver ici.

Moodboard d'automne

Et vous, vous êtes adeptes de ce genre de tableaux d’humeur ?

Les petits bonheurs de la semaine #3

Petits bonheurs de la semaine

Cette semaine a marqué le début de mon congé de maternité. Bonheur et délivrance, je l’attendais depuis tellement longtemps ! J’ai donc fait mon dernier jour lundi, une journée bien stressante puisque de nouveau j’ai dû expliquer mon travail à la personne qui me remplacera tout en remplaçant moi-même une collègue, c’était du sport… je stresse un peu de comment elle va gérer les choses mais j’évite au maximum d’y penser… On verra en janvier ! Mais c’était donc une journée chargée (d’heures sup’) qui s’est terminée par mon rendez-vous chez le gynéco. D’après lui il se pourrait que j’accouche en avance. C’est vraiment le genre de truc que je n’aime pas qu’il me dise parce que si ce n’est pas le cas, je vais passer mes derniers jours à tourner en rond d’impatience ! Suspense…

Mardi, pas de grasse mat’ pour mon 1er jour de congé, je dois amener Lucy à l’école. Je m’énerve avec un sale type dans les bouchons du matin (les gens n’ont aucun respect sur la route c’est fou !). Petit tour chez Action pour me calmer (oui la shopping therapy ça marche toujours ^^), où je n’ai pas trop craqué mais trouvé des produits que je cherchais depuis longtemps. Et comme j’y suis allée à l’ouverture, on savait marcher entre les rayons en plus. Et j’ai passé le reste de la journée à préparer le parc, à nettoyer le maxi cosy, le relax, à redescendre tous les accessoires du grenier, bref à préparer l’arrivée du bonhomme et ça m’a fait un bien fou !

Mercredi, journée à la maison à continuer à ranger, nettoyer, préparer le nid. La maison est nickel, il peut arriver, il sera bien accueilli. Et je suis aussi passée chercher son trousseau de naissance, j’ai hâte.

Jeudi je suis excitée comme une puce, tout simplement parce que ça y est, c’est l’automne. Je me mets dans l’ambiance, soupe, boissons chaudes, je passe des heures sur Pinterest, je potasse le Hygge, bref je suis dingue de cette saison et je compte bien en profiter à fond.

Vendredi une fête est organisée pour l’anniversaire de la boite où je bosse. Une très belle journée qui se termine par le plus beau feu d’artifice que j’ai vu (j’adore trop ça, je suis comme une gamine à chaque fois ahah). Bonne ambiance, jeux rigolos entre collègues, rigolade, c’était vraiment super bien organisé, j’ai fait connaissance avec plein de gens que je ne côtoie pas habituellement et c’était plutôt cool.

Samedi a été une journée plutôt chargée entre le cours de danse de Lucy, notre passage à la bibliothèque, les portes ouvertes de la boite (où j’ai revu d’anciens collègues qui me manquent trop !), un tour chez Ikea (un samedi, on est fou), un petit resto en famille et un coucou à ma maman. J’étais bien contente de rentrer à la maison et de me jeter dans mon canapé ^^.

Et dimanche, journée pyjama pour (normalement) notre dimanche rien qu’à 3. Slow life au programme et qu’est-ce que c’est bon parfois 🙂

Les petits bonheurs de la semaine #2

Coeur pastel

Cette nouvelle semaine se termine et avec elle, arrive le moment où je me dis que bébé peut vraiment arriver n’importe quand : J-13 ! D’ailleurs j’ai de nombreuses contractions (non douloureuses) mais qui me rappellent chaque jour que c’est pour très bientôt.

La semaine a commencé avec une réunion parents-élèves. Comme je vous en parlais dans cet article, je ne suis pas très fan de l’instit de ma fille. Je le suis encore moins après cette réunion mais bon, rien de bien grave, c’est juste sa personnalité que j’ai du mal à gérer, j’espère que ça ira mieux au fur et à mesure de l’année. J’ai pu parler avec la puéricultrice qui m’a rassurée et fait des éloges sur Lucy. Malheureusement j’ai appris que son contrat se terminait en avril et j’angoisse déjà à l’idée qu’elle ne sera plus là… Elle connait très bien Lucy et sait comment elle fonctionne et lui porte l’attention nécessaire.

Mardi, des collègues avaient organisé un petit lunch. Le manque de place a fait que je n’y suis pas restée longtemps, mais c’est toujours sympa de passer un peu de temps ensemble sans pression. Le soir, j’avais rendez-vous chez la sage femme pour un rappel concernant l’accouchement, des astuces pour atténuer la douleur et répondre aux dernières questions que je pouvais me poser. Ça m’a bien rassurée et j’y vais sereinement.

Petit tour aux urgences la nuit de mercredi car Lucy nous a fait une frayeur : elle n’arrivait plus à respirer, j’ai cru à une crise d’asthme (même si elle n’en souffre pas), au final c’était une laryngite. Quelques séances d’aérosol et elle est de nouveau en pleine forme. Mais on a flippé…

Pas d’école pour elle jeudi, elle a passé la journée à se faire chouchouter par ma maman. J’en ai profité pour aller faire ma dernière prise de sang au matin, je suis tombée sur une infirmière super sympa, ça fait plaisir de commencer la journée avec des gens comme ça ! Au soir, on a soupé toutes les 3 un de mes plats préférés, vous savez, les plats bien réconfortants de nos mamans, ceux qui n’ont jamais le même goût quand on essaie de les refaire, ça n’a pas de prix !

Vendredi, j’ai (enfin) rencontré la personne qui va me remplacer pendant mon congé de maternité (qui commence donc mardi). J’ai eu une des journées les plus stressantes de ma carrière à devoir expliquer mon boulot en 4è vitesse, tout en faisant un remplacement, le téléphone n’a jamais autant sonné, bref, j’étais contente que cette journée se termine ! J’ai décompressé en papotant longuement à l’école en allant rechercher Lucy et on s’est fait une crêpes party tranquillement au soir.

Samedi c’était le 2è cours de danse de Lucy, elle n’a plus du tout pleurniché et y est allée avec le sourire. J’ai appris qu’ils feraient un spectacle en fin d’année, je trouve ça chouette vu que ce n’est qu’un cours d’initiation. Après ça on est allé chercher les toutes dernières choses dont on avait besoin pour l’arrivée de bébé (j’ai l’impression qu’à chaque fois qu’on pense tout avoir, on se rend compte qu’on a oublié des choses…).

Et aujourd’hui, on est allé dîner chez ma belle mère qui m’avait préparé mon plat préféré. Malgré la quasi nuit blanche que j’avais passée, je n’étais pas trop fatiguée, c’est seulement en rentrant que je me suis carrément endormie dans le canapé pendant 45 bonnes minutes.

Une semaine bien chargée ! Mais j’ai aussi aimé prendre le temps de jouer longuement le soir avec Lucy quitte à faire des repas ultra rapide. J’essaie de profiter d’elle au max pour ses derniers jours en tant qu’enfant unique. Et j’ai hâte d’être en congé pour pouvoir encore plus le faire. Je pourrai l’amener à l’école plus tard et aller la chercher plus tôt, je pense que ça lui fera du bien aussi 🙂

Les partenariats, bonne ou mauvaise idée ?

Partenariat poignée de main

Ça faisait un petit temps que j’avais envie d’aborder le sujet et c’est le thread de Julinfinity concernant la mésaventure qu’elle a eue avec Fittea qui a fait déborder le vase.

Je suis un tout petit blog sans prétention et pourtant quelques marques sont déjà venues vers moi pour des partenariats. J’en ai accepté un, avec Stickerkid (vous pouvez retrouver mon article ici), pas de rémunération mais des produits gratuits. J’en garde un très bon souvenir, c’était une chouette expérience. Et ça motive.

Parmi les autres marques qui m’ont approchée, j’ai toujours refusé. Soit rien ne me plaisait chez eux, soit ça n’avait rien à voir avec les thèmes que j’aborde sur mon blog (pourtant, c’est plutôt vaste ^^).

J’ai l’impression que d’une manière générale, les partenariats prennent de plus en plus d’ampleur, certaines blogueuses que je prenais plaisir à suivre ne font quasi plus que ça et franchement, ça ne donne pas envie de continuer à les suivre. Et pourtant, je suis contente si elles peuvent gagner leur vie grâce à ça, ces articles trouvent certainement leur public. De temps en temps, je regarde si le produit m’intéresse vraiment.

Et parfois, j’ai l’impression de me faire avoir…

Oui, quand ce n’est clairement pas mentionné dès le début (et même parfois pas du tout), et qu’au fur et à mesure de ma lecture, je me dis que quand même le ton employé n’est pas le même que d’habitude et qu’elle insiste pas mal sur tel ou tel détail… Là j’arrête ma lecture et je vais voir touuuut en bas et bingo c’est écrit en touuuut petit que c’est un article sponso.

Quand c’est assez subtil pour que je ne m’en rende pas compte, ça ne me dérange pas (je crois que j’ai moins l’impression d’être prise pour une idiote). Mais quand c’est gros comme une maison, là, si la blogueuse ne l’a pas signalé d’entrée de jeu, pour moi, elle perd un sacré paquet de crédibilité…

Je sais que c’est le jeu, que la blogosphère a évolué et fait rentrer de plus en plus de business, mais je trouve ça dommage. Autant ça me fait plaisir de voir que telle ou telle blogueuse arrive à vivre de sa passion, autant maintenant, j’ai l’impression que plein de femmes se lancent là dedans et parfois pour être tout à fait honnête, je me demande comment elles réussissent parce qu’elles ne sortent pas du lot selon moi. Je trouve que ça se banalise de se lancer dans l’auto-entreprenariat, alors qu’avant il fallait se démarquer pour y arriver. Je ne doute pas que ça reste un vrai challenge, mais moi qui suis tout à fait en dehors de tout ça, c’est l’impression que tout ça me donne.

Surtout qu’à force de scandales et polémiques à ce propos, ici, sur Instagram ou sur Youtube, et c’est redondant, l’honnêteté de toutes les personnes qui font des partenariats finit par être remise en cause… C’est un peu comme les pubs pour les régimes, vous voyez ce que je veux dire ? On ne sait jamais si les photos sont réelles, si les expériences des gens interviewés ne sont pas un peu (beaucoup) édulcorées…

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous cette impression aussi ou alors vous n’êtes pas du tout du même avis ?