Verser dans ton coeur les battements du mien – Nicolas fougerousse

Liseuse couverture Verser dans ton coeur les battements du mien

Résumé

« Et vous, jusqu’où iriez-vous par amour ?

Anaïs et Joanna s’aiment profondément. L’une des deux jeunes femmes ressent l’urgence de partir faire un tour du monde, l’autre n’accepte qu’à la suite d’un AVC qui lui fait prendre conscience que la vie peut être courte. Les destinations de ce voyage hors du commun sont fixées : Patagonie, Polynésie, Japon, Ladakh, Ouzbékistan, Liban, Jordanie, Israël, et Islande. Un tour du monde, littéralement. Les préparatifs touchent à leur fin, mais le drame se produit au soir du 13 novembre 2015, à Paris.

Trois mois plus tard, l’autre jeune femme décide de partir, malgré tout, par amour et hommage, et suite à la découverte d’un mystérieux carnet : les destinations n’ont pas été choisies au hasard et ce tour du monde va se révéler riche en découvertes… »

Mon avis

Je me rappelle très bien du 1er roman de l’auteur « celle qui écrivait des poèmes au sommet des montagnes », je l’avais beaucoup aimé et il fait partie de ces romans qui ne s’oublient pas dans les semaines qui suivent la lecture (tellement rare pour ma part…). Ici aussi, on est face à un roman deux-en-un, puisque à la fois nous découvrons une jolie histoire et que celle-ci nous fait réfléchir, sur nous-mêmes, sur notre vie en plus de nous en apprendre sur l’Histoire (la vraie).

Dans un premier temps, je me suis énormément identifiée à Anaïs, la première phrase dans les citations plus bas, je la connais par cœur, elle me fait beaucoup penser à moi (bah quoi, un peu d’égocentrisme, ça fait pas de mal 😉 ). Et puis, j’ai fini par m’attacher à Joanna également.

Je me suis laissée emporter dans son joli voyage. Surtout que je rêve d’en visiter certaines régions (notamment l’Inde). Seul petit bémol : je suis parfois restée sur ma faim, j’avais envie de plus de détails, de plus de descriptions.

En grande passionnée de psychologie que je suis, j’ai adoré découvrir l’ennéagramme qui tient une place très importante dans cette histoire et sur lequel j’ai bien envie de me pencher plus en profondeur.

Je ne dirais pas que ce roman fait partie des « feel good », les sujets traités ne sont pas forcément joyeux mais il prouve qu’on peut tout surmonter, si on le veut et si on s’en donne les moyens. On ressort de cette lecture motivé, et déterminé à profiter de notre quotidien et de nos proches. Bon, on a aussi envie de partir faire le tour du monde avec un sac à dos pour seul bagage… Je vous aurai prévenus 😉

J’aime beaucoup la plume de l’auteur et je me suis vue à plusieurs reprises noter des jolis bouts de phrases. C’est un roman qui se lit rapidement, qu’on n’a pas envie de refermer tant que l’on a pas appris où se trouve « l’événement » (vous comprendrez si vous le lisez :p). J’ai bien aimé la chute aussi, je ne l’avais pas vue venir !

Bref, c’est un roman que je vous conseille vivement et qui vaut la peine d’être découvert (surtout qu’il coûte moins de 4€ au format électronique et franchement selon moi, il les vaut plus que largement !).

Avant de lire le livre, je vous conseille d’aller visionner la vidéo « trailer » qui est juste magnifique : https://www.youtube.com/watch?v=gY3PtOdy7KQ

Citations

« Pour elle, le cinéma était la parfaite équation de son amour pour les livres, de son amour pour les gens, et de son amour pour la musique : des mots mis en scène, des acteurs assoiffés de vie, des notes qui d’un coup la remplissaient d’une énergie incroyablement forte. »

« À 96 ans, elle commençait à perdre la tête, oubliant des visages, des prénoms, des lieux, des dates, comme autant d’étoiles cérébrales et qui finissaient par s’éteindre dans la nuit de l’âge. »

« Dans un monde de croyances où un homme doit aller avec une femme et une femme doit aller avec un homme, être un homme qui aime un autre homme ou une femme qui aime une autre femme relève moins du courage avec un grand C que d’une fragilité assumée. »

« Car voyager c’est accepter de ne plus croire que les autres gravitent autour de nous, au contraire : voyager, c’est graviter autour de l’autre. »

Verser dans ton cœur les battements du mien de Nicolas Fougerousse, publié aux éditons Librinova – 330 pages – 16,90€ 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Verser dans ton coeur les battements du mien – Nicolas fougerousse »

Laissez-moi un petit mot ça fait toujours plaisir :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s