Journal intime

Mon journal intime

Voilà un sujet que j’avais envie d’aborder depuis longtemps. D’aussi loin que je m’en souvienne, depuis que je sais écrire correctement, je tiens un journal. Avec le recul, je me rends compte de combien il a été important dans ma vie. J’ai souvent été solitaire et je trouvais en lui une oreille attentive à laquelle je pouvais confier mes peines et mes bonheurs.

C’était d’abord un moyen d’extérioriser les choses. Poser des mots sur ce qu’il m’arrive a toujours été bénéfique et un bon moyen de relâcher la pression.

J’éprouve le besoin de l’ouvrir surtout quand ça ne va pas mais de plus en plus également quand ça va bien.

C’est aussi un bon moyen d’y retranscrire mes souvenirs, comme un moyen de me prouver que je ne rêve pas, ça s’est vraiment passé, ces souvenirs existent.

Je relis rarement mes journaux. D’ailleurs les fois où je l’ai fait, j’ai eu un peu honte de ce que j’écrivais étant plus jeune !

Mais je me dis que ça fera des beaux souvenirs à me remémorer plus tard. Des moins bons aussi mais je serai passée à travers ceux-là et j’espère que j’aurais le recul nécessaire pour pouvoir les relire sans peine.

Je ne les ferai jamais lire par quelqu’un d’autre je crois. Je m’y livre tellement ouvertement que j’aurais bien trop peur de blesser qui que ce soit ! Peut-être que j’en partagerai des petits bouts avec mes enfants plus tard.

Ils ont une valeur inestimable, comme les lettres et les cartes que j’ai gardées de mes grands-parents.

J’ai eu des périodes où je les écrivais sur mon ordinateur, mais je suis toujours revenue au papier et au stylo. Sur le clavier j’ai l’impression que les sentiments ne passent pas, c’est étrange. Et puis, on peut effacer et ça gâche tout !

Je me demande souvent ce qu’ils deviendront quand je ne serai plus là. Je ne pense pas avoir envie de les laisser, j’aimerais les emporter avec moi.

Je n’écris pas tous les jours mais j’essaie de le faire régulièrement, peut-être pour laisser une trace du temps qui passe (trop vite).

Ces cahiers ne sont pas spécialement beaux. Parfois chaque page est noircie, parfois il n’y a que quelques pages et puis j’ai changé de cahier.

Quand j’étais adolescente, j’aimer y coller plein de choses, y attacher des enveloppes pour y glisser mes tickets de cinéma ou d’autres petits souvenirs. Maintenant il est très simple, plus de fioritures, la date et mes pensées me suffisent.

Parfois je l’ouvre pour n’y noter qu’une ligne et d’autres fois, j’y gribouille des tas de pages. J’essaie toujours d’être seule au moment où j’écris car je n’aime pas être dérangée et coupée dans mes pensées. Les écrire me permets de les structurer également. Et parfois je me trouve bête de faire tout un plat de quelque chose qui semble si banal par écrit. Ça m’aide à passer à autre chose.

Bref, j’aurais du mal de m’en passer, je crois qu’il me manquerait quelque chose ! Il m’a plus d’une fois aidée à sortir la tête de l’eau, c’était un peu comme un début de thérapie en fait. Alors vous me direz qu’il ne me répond pas et que je raconte n’importe quoi avec mes histoires de thérapie mais je pense que ça dépend des personnes. Certaines y seront très réceptives, d’autres pas du tout.

Et vous, vous avez tenu un journal intime ? Est-ce que vous en avez un à l’heure actuelle ? Qu’est-ce qui vous plait dans le fait d’écrire ?

Journal intime

4 réflexions au sujet de « Journal intime »

  1. J’ai tenu X journaux ! Il faudrait que j’aille fouiller dans le grenier de mes parents. Comme toi je les relis peu (avant oui plus maintenant) et quand je l’ai fait j’en ai eu honte !
    Je me rappelle aussi de cahier que je faisais avec des copines pendant les grandes vacances quand on ne se voyait pas. Ça c’était vraiment top ! (Ben oui les sms et facebook existaient pas vraiment, ou c’était très limité – 3sms par jours de 180 caractères ca va vite)
    J’aimerai que mon enfant ai aussi ce « hobby » non informatisé, s’arrêter 10min devant une feuille blanche et y poser ces émotions … Mais on ne pourra pas le forcer

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense que c’est vraiment propre à chacun et certainement qu’on verra de moins en moins les bons vieux journaux intimes version papier. Je tiens vraiment aux miens, même si comme toi j’ai un peu honte de ce que j’y notais au début de mon adolescence ^^. Mais je suis contente de les avoir gardés et de savoir que je peux les relire quand je le voudrai.

      J'aime

      1. C’est toujours des souvenirs qui remontent à la surface ! Personnellement ça me fait toujours remémorer pas mal de chose et j’apprécie.

        J’ai déjà acheter un cahier à Mini-Doudou pour que j’y note pas mal de 1ère fois, ou d’anecdotes, ces futures bêtises … Ca fait toujours sourire !

        Aimé par 1 personne

Laissez-moi un petit mot ça fait toujours plaisir :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s