Déclic des 4 ans et patience à rude épreuve

Grimaces mère fille

Je vous en parlais dans cet article, Lucy a eu 4 ans en janvier. Comment est-ce possible qu’un enfant change du tout au tout, tout d’un coup ? Que s’est-il donc passé dans sa tête ? Les 4 ans ont-ils actionné un bouton invisible ? L’étape a été franchie dès la journée d’anniversaire passée, ma fille est passée à l’étape « voyons voir jusqu’où je peux pousser les limites » (à prononcer avec un petit rire démoniaque !).

Disons en plus, qu’en ce moment, il en faut très peu pour arriver à bout de ma patience. Ça, plus le fait que j’ai été complètement prise de court par son changement brutal de comportement, j’avoue que mes réactions n’ont pas toujours été des plus raisonnables. Je réagissais à chaud, m’énervant, criant (fort), en me rendant ensuite compte que ça n’avait pas eu l’effet escompté, même plutôt l’inverse… Et puis ensuite, évidemment, la culpabilité.

Je vous remets dans le contexte… Lundi matin, 7h45 (je dois être au boulot à 8h pile), nous arrivons enfin à l’école après avoir affronté le trafic du lundi matin dans une relativement grande ville. Le trajet a déjà anéanti mon quota de patience de la journée et mis mes nerfs à rude épreuve. Et c’est à ce moment précis que Lucy décide que vraiment, non, elle ne veut pas aller à la garderie ce matin. Je commence par lui expliquer gentiment qu’elle n’a pas vraiment le choix, que je dois aller travailler et arriver à l’heure pour « ne pas me faire engueuler ». Elle ne démord pas et reste plantée en bas des escaliers. Je prends sa main et la tire doucement vers les escaliers en haussant le ton pour lui faire comprendre que je n’aimais pas son comportement. Et là… elle s’accroche à la rampe de ses deux mains en hurlant qu’elle ne voulait pas y aller. Grand moment de solitude. Amplifié par les regards accusateurs des parents qui passaient par là. L’heure tourne, je décide de la prendre à bras pour la monter… Je la remets par terre au premier pallier, il n’en faut pas plus pour relancer ses cris perçants. Je la monte à bras (qu’est-ce qui m’a pris de mettre des talons de 10 encore ?) on arrive à la salle de garderie, elle va jusqu’à refuser de me dire au-revoir, de s’assoir, tant pis, je la laisse plantée là le cœur serré mais je sens que si je reste, je vais littéralement péter une durite face à sa réaction…

Elle ne m’a jamais habituée à ça, j’étais carrément choquée ! Évidemment, au retour à la maison elle a été punie et bien sermonnée également. Elle n’a jamais su me dire pourquoi elle avait fait ça et pourquoi elle n’avait pas voulu aller à la garderie ce jour-là : « parce que je sais pas ».

Maintenant, ce genre de comportements est devenu, peut-être pas monnaie courante, mais assez régulièrement nous avons droit à une mini crise de rébellion. Souvent quand on est ultra pressé… Parler ne fonctionne pas sur le moment, crier non plus, la laisser se calmer fonctionne parfois mais ce n’est pas toujours possible. On en est venu aux punitions : la priver de jouer avant de dormir, de ce qu’elle aime, … Ça fonctionne sur le moment, mais ça n’arrête pas les crises.

J’imagine que chaque enfant passe par là. Qu’ils testent et cherchent nos limites, qu’ils s’affirment,… Mais j’ai du mal à rester zen quand la crise arrive ! Et ça me culpabilise, quand elle est punie, je suis aussi triste qu’elle, mais je tiens bon sinon ça ne rime à rien.

Vous faites comment vous ? Vous avez des bouquins à me conseiller pour tenter d’y voir plus clair, de comprendre et qui donnent des pistes pour répondre autrement que par les cris à ces crises de mini ados ?

3 réflexions au sujet de « Déclic des 4 ans et patience à rude épreuve »

  1. Aïe…pas facile. Je n’ai pas forcément la solution, à part passer du temps de qualité avec l’enfant, ou écrire les routines de manière visuelle, mais les livres d’Isabelle Filliozat (notamment j’ai tout essayé) sont une bonne première piste pour comprendre nos têtes blondes.

    Aimé par 1 personne

Laissez-moi un petit mot ça fait toujours plaisir :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s