Les petits bonheurs de la semaine #4

Petits bonheurs de la semaine

Une semaine basée sur un seul mot : l’attente. Et croyez-moi je n’en peux plus ! Je suis tellement impatiente… On m’a tellement fait espérer que je n’arriverais pas à terme que je suis ultra déçue que bébé ne soit pas encore dans mes bras !

Lundi j’avais rendez-vous chez mon gynéco, celui-là même qui était quasi sûr que j’accoucherais rapidement, que l’homéopathie accélérerait les choses… Je ne m’attendais tellement pas à ce qu’il me dise que rien n’avait bougé depuis la dernière fois et qu’on se reverrait sûrement le lundi suivant (soit J+2). Du coup, j’étais un peu blasée, et je dois bien avouer que je lui en voulais un peu (même si je sais qu’il n’en peut rien). Je ressors quand même de là avec une date butoir, c’est déjà ça.

Mardi j’avais une réunion de parents à l’endroit où Lucy va à la garderie le mercredi, c’était sympa et ludique même si je pense que c’était plus destiné aux parents d’enfants plus grands qui vont à l’école des devoirs. On en profite pour manger une glace dans l’auto toutes les 2 car la réunion se déroule à côté de l’école mais 1h30 après la fin des cours. Tout se passe bien mais je me sens patraque et Lucy est complètement HS, elle va mettre mes nerfs à rude épreuve pendant la réunion. On rentre, juste le temps de se mettre en pyjama que je la mets au lit. Je redescends me poser directement dans le divan et là c’est la valse des contractions, j’en ai toutes les 7 minutes. Je préviens le chéri qui rentre de sa dernière aprèm de boulot, je lui demande de me ramener à manger (au cas où) et après avoir mangé, plus de contractions. J’y ai tellement cru…

Mercredi c’était congé à l’école, on en a profité pour aller se balader au parc tous les 3, Lucy a enfin pu essayer son vélo dans de vraies conditions (= pas dans le salon), elle était super contente ! Il fait bon, on prend des photos, mais je suis vite épuisée, et ma sœur doit passer à la maison donc on écourte la balade pour rentrer. Je reçois 4 caisses de jolis vêtements pour bébé, je suis ravie, pour une fois que je reçois des trucs jolis et pas des trucs dont les gens veulent juste absolument se débarrasser ! On met les derniers détails au point avec ma sœur (qui va gérer Lucy le jour J) et on termine la soirée avec un bon repas qui plait à tout le monde (pour une fois !).

Jeudi je reste en pyjama toute la journée, je me sens fatiguée, depuis mardi et la fausse alerte de bébé, il est fort calme et ça commence à m’inquiéter au point de très mal dormir. Mais je fais un monito le lendemain ça me rassure. Je culpabilise un peu d’avoir perdu une journée à ne rien faire, mais il faut croire que j’en avais besoin !

Vendredi on va conduire Lucy à l’école où j’entends 10 fois « vous êtes encore là ?! » et je me concentre pour rester le plus courtoise possible mais cette phrase m’agace à un point pas possible ! Arrive enfin le moment du monito, où j’ai cru devenir folle. Normalement c’est la femme de mon gynéco qui s’occupe de les faire, et là il y avait également sa fille qui se trouve être ma sage femme. Elles venaient tour à tour voir comment ça se passait et me disaient des choses différentes à chaque fois : « Il est super calme ce monito dites, donc ! », « Ah vous en avez quand même des contractions », « Ça ne bouge pas beaucoup tout ça », « Vous les sentez bien ? » bref, je n’en pouvais plus j’avais envie de leur crier de se mettre d’accord. Les hormones de fin de grossesse ne me vont vraiment pas je crois ahah ! J’avais de petites contractions et j’en ai eu de plus grosses sur la fin du monito, rien de fou, mais le principal étant que bébé les supporte bien, j’ai fini par relativiser.

Samedi, autrement dit, le jour sensé être le jour J, nous avions invité des amis à la maison. J’ai eu mal au bidou toute la journée, avec quelques contractions un peu douloureuses, bébé m’a encore fait espérer un peu, pour rien. La soirée s’est super bien passée avec nos amis. Pour la petite histoire, nous étions allés chez eux le jour où leur petite fille avait décidé de pointer le bout de son nez en avance. On s’est dit que peut-être ça ferait le même pour nous. Raté. Je passe une nuit horrible à base d’insomnie et de cauchemars…

Et aujourd’hui, du coup, je suis à plat parce que je n’ai pas dormi. Je me sens ultra déprimée, je ne sais même pas pourquoi. Du coup, je passe le plus de temps possible avec Lucy, on fait des jeux, des exercices, elle est patiente, elle m’impressionne. Mais je commence à stresser un peu je crois. J’espère qu’elle n’aura pas trop de mal pendant la période de transition qui arrive. Je suis au bord des angoisses que j’ai eues tout au long de ma grossesse, à savoir, quelle sera sa réaction, est-ce que ça va bien se passer entre eux deux, etc… Bref, il est temps qu’il arrive et que je sois fixée sinon je vais finir par devenir complètement folle 😉

Laissez-moi un petit mot ça fait toujours plaisir :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s