Pour un congé de maternité plus juste

Je reviens vers vous aujourd’hui pour vous parler d’un sujet qui me tient tout particulièrement à cœur et qui me révolte : le congé de maternité.

Petits pieds bébé nouveau né

J’ai pu mener ma première grossesse à terme et continuer à travailler jusqu’au dernier jour légal, à savoir en Belgique, 1 semaine avant ma DPA. Je l’ai plutôt bien vécu à ce moment là, parce que j’étais en pleine forme et que j’avais sacrément peur d’être arrêtée et de devoir rester alitée en fin de grossesse. Mais surtout, j’avais peur d’être arrêtée plus tôt parce que si ça avait été le cas, ça aurait raccourci mon congé post accouchement.

En Belgique, en principe, le congé de maternité est de 15 semaines dont une semaine prénatale obligatoire. Mais si la future mère se retrouve en incapacité de travail ininterrompue pendant les 6 dernières semaines de grossesses, celles-ci sont automatiquement converties en congé de maternité prénatal. Le congé post-natal sera donc réduit à 9 semaines.

9 semaines ! Ce n’est rien du tout… A 9 semaines, un nourrisson a encore besoin de sa mère, il me semble que c’est bien trop tôt pour le mettre en crèche ou autre (déjà 14 semaines, je trouve ça bien court…). Vous me direz que la mère peut prendre un congé parental. Et donc perdre de l’argent… Tout le monde ne peut pas se le permettre, moi la première, j’ai pris mes renseignements et pour une diminution d’1/5è temps je perdais environ 200€/mois, impossible !

Pour cette deuxième grossesse, j’entame mon 9ème mois et ça devient compliqué pour ma santé. J’ai toujours crié haut et fort qu’être enceinte n’est pas une maladie, je me retrouve cette fois confrontée à être physiquement complètement à plat. Je sens que j’ai besoin de repos, les contractions sont là, malgré le fait que j’ai un travail reposant physiquement, la fatigue est là aussi, et ce, en sortant de 2 semaines de congé. Mais je ferai profil bas chez mon gynéco, je dirai que tout va bien, parce que je veux aller jusqu’au bout et plus que tout, je veux profiter de mon bébé le plus longtemps possible après sa naissance.

Je trouve ça tellement injuste, surtout par rapport à d’autres pays proches, que toutes les mamans n’aient pas le droit au même nombre de semaines pour accompagner leur nouveau né comme il se doit dans ses premiers mois de vie. Si vous partagez mon avis, et que vous aussi, vous aimeriez que les choses changent, je vous invite à signer la pétition qui circule en ce moment : ici

Comment s’est passé votre congé de maternité ? Avez-vous eu assez de temps pour profiter de votre enfant à sa naissance ? Quelle serait selon vous la durée idéale du congé de maternité ?

 

 

6 réflexions sur “Pour un congé de maternité plus juste

    • C’est certain, c’est un luxe en soi mais il y a aussi des pays où on est arrêté pendant 24 mois… Ce sont des dépenses prévisibles pour le pays et c’est la raison pour laquelle je paye une mutuelle et une assurance complémentaire. Ce qui n’est pas normal selon moi, c’est que le congé soit raboté si notre grossesse est à risques et qu’on doive arrêter de travailler involontairement.

      J'aime

      • C’est surtout pour cela que nous payons des impôts et une cotisation sociale !

        Nous portons la vie et nous subissons, pour cela, des « dégâts » physiques et parfois psychologiques, de la fatigue, la mise en place d’une nouvelle organisation familiale, …. des choses qui mettent du temps à guérir, à se rétablir, à s’équilibrer, … la femme ne peut pas vivre ça en même temps qu’on lui demande de se grouiller pour reprendre le chemin du travail.

        Nous vivons dans des sociétés qui, certes, « offrent » un congé maternité, mais qui ne considère pas les conditions réelles de la maternité. Bien que nos pays soient développés d’un point de vue sanitaire et médical, il n’en existe pas moins des risques et surtout des conséquences au fait de porter un bébé et de le mettre au monde. Pour certaines tout se passe bien (ce qui n’enlève pas la fatigue, les cicatrices, la gestion compliquée de la fratrie, les complications hormonales,…) mais pour certaines, moins, et celles-là n’y peuvent rien et doivent bénéficier du même « avantage », enfin plutôt des mêmes conditions de maternité que toutes les autres, voire même, des conditions adaptées !

        Aimé par 1 personne

  1. Perso, lors de ma grossesse, j’ai cumulé tous mes congés de l’année pour pouvoir les prendre après mon congé de maternité et ainsi l’allonger… Tu peux aussi prendre un congé d’allaitement (mais je ne sais plus comment ça se passe… la poulette à 9 ans donc, c’est loin ^^). Sinon, je comprends ta frustration… Et encore, le congé de maternité ça marche quand on est salariée… Mon avocate allait bosser avec son bébé de 3 semaines dans un berceau dans son bureau… en tant qu’indépendante, elle devait bosser… c’est assez dingue ce double régime dans le même pays:/
    Bisous

    J'aime

    • C’est clair que pour les indépendantes c’est encore pire 😦
      Il ne me restait presque plus de jours à prendre avec ceux que j’avais déjà dû prendre pour Lucy par ci par là… Mais il est enfin là mon congé de maternité que j’attendais tant ahah 😉
      Ps : désolée pour le retard de réponse, mais j’ai des soucis de modération de commentaires en ce moment sur le blog… 😦
      Bisous et bonne fin de weekend

      J'aime

Laissez-moi un petit mot ça fait toujours plaisir :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s