Mes principes de maman #1 : Vivre l’instant

Aujourd’hui, j’inaugure une petite série d’articles que j’alimenterai de temps en temps. Il s’agit des principes que j’ai en tant que maman. On entend souvent cette phrase :

 Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants !

C’est vrai qu’avant d’être parent, on se dit qu’on sera comme ci ou comme ça et que souvent parfois, la réalité nous rattrape et on fait des concessions ou alors on se rend compte qu’au fond ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour nos enfants. Et tant mieux ! Je pense que c’est mieux d’être souple et flexible plutôt que de camper sur ses positions.

Un des principes importants pour moi et qui est resté, c’est d’être une maman disponible.

Mère et fille

Je dois le reconnaitre, je suis complètement accroc aux nouvelles technologies. Mon smartphone, mon ordinateur, ma tablette… J’adore tout ça et j’y passe beaucoup de temps. Mais je mets un point d’honneur à ne pas les utiliser en présence de ma fille.

Évidemment, si j’ai un appel ou un SMS j’y réponds mais ça s’arrête là. Bien sûr, il m’arrive de flâner un peu sur Instagram quand ma fille est elle-même occupée à autre chose. Mais si elle me demande quelque chose ou si elle a envie que je fasse quelque chose avec elle, je pose mon iPhone et je vis l’instant à 100 % avec elle.

J’ai pris l’exemple des appareils connectés, mais j’aurais très bien pu parler de livres ou de magazines, dont je suis une grande consommatrice également.

Je me rappelle de mon enfance en étant assez seule. Je suis arrivée par surprise et sur le tard, mes parents avaient 38 et 39 ans et plus la patience. Ma sœur a 11 ans de plus que moi, vous imaginez que jouer avec moi ne faisait pas partie de ses priorités. Pas de cousin de mon âge proche de chez moi, pas de petit voisin avec qui m’amuser, j’étais assez seule. Mes parents travaillaient tous les deux à temps plein et lorsqu’on était réunis en famille, ils préféraient régler leurs comptes que de s’asseoir à table pour jouer à un jeu de société ou jouer avec moi. C’est pourquoi je ne pense pas que ce soit un problème générationnel comme on l’entend parfois (les phrases qui commencent par « pffff, les jeunes… blablabla »).

C’est sûrement à cause de ce manque d’attention que je veux faire pencher la balance. Je ne veux pas qu’elle se sente délaissée. Elle n’a pas encore de frère et sœur avec qui jouer, elle n’a que nous et son imagination. Des jouets elle en a des tonnes mais jouer seule l’intéresse peu. Et je peux la comprendre. Alors, je lui donne mon temps, même si le dîner sera servi en retard ou qu’il est l’heure qu’elle aille au lit. On est pas à 5 minutes près 😉

Bien sûr, parfois je n’ai pas envie, j’ai juste envie de restée affalée sur mon canapé parce que j’ai eu une mauvaise journée. Souvent, je me force un peu, mais quand je vois son regard, quand j’entends ses éclats de rire, je sais que j’ai pris la bonne décision.

Parfois aussi je lui dis « non », j’ai le dîner à préparer ou je suis en train de faire un truc important qui ne peut pas attendre. Alors, je lui explique et elle rouspète ! Mais bon, il faut aussi lui faire comprendre qu’on n’est pas tout le temps à sa disposition, quand je peux, je le fais, quand ce n’est pas possible, je lui fais savoir.

J’espère juste que plus tard, elle pourra dire que ses parents ont été disponibles pour elle. Parce que pour moi, c’est important.

Laissez-moi un petit mot ça fait toujours plaisir :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s