Tous les jolis moments d’une journée

Tous les jolis moments d’une journée

Tournesol

Il y a le réveil qui sonne doucement et mon doigt qui appuie sur « rappel » pour profiter 10 minutes de plus sous la couette.

Il y a le premier verre d’eau (plutôt qu’un cacao) pour me donner bonne conscience.

Il y a le jet d’eau chaude sur mes épaules quand je rentre dans la douche.

Il y a la douceur de mon peignoir quand je l’enfile.

Il y a ce moment où je me dis « c’est bon je suis prête, habillée, maquillée, parfumée, je suis prête à affronter la journée ».

Il y a ce moment où je vais réveiller Lucy, qu’elle me réclame des doudouces et que je négocie un câlin.

Il y a cette phrase qu’elle dit tous les matins « Attention mes petits yeux ! » quand on allume la lumière et qu’elle se blottit contre moi pour ne pas être éblouie.

Il y a ce « Maman j’ai tout bu » crié à travers la maison quand elle a terminé son cacao.

Il y a ce moment où on nourrit les poissons à deux.

Il y a sa grimace quand je passe le coton sur son visage pour la débarbouiller.

Il y a ce moment où on est toutes les deux prêtes dans la voiture et qu’on va démarrer juste après notre petite phrase « c’est parti mon ? » « Kikiiii ».

Il y a tous ces feux rouges qu’elle commente et où elle dit « allez les p’tits gars » quand les voitures devant nous n’avancent pas.

Il y a mon bisous quand je la laisse à l’école.

Il y a 30 minutes de répit quand j’arrive au travail la première pour boire mon café tranquillement.

Il y a ce moment que je m’accorde pour organiser ma journée dans mon agenda, dans mon Bujo et au boulot.

Il y a midi où je me déconnecte du travail pour aller me promener ou lire d’autres blogs.

Il y a 16h30 où ma vraie journée peut commencer.

Il y a son sourire quand je vais la rechercher.

Il y a ses secrets quand elle ne veut pas me raconter ce qu’elle a fait à l’école.

Il y a la découverte des œuvres d’art du jour dans son cartable.

Il y a la préparation du souper.

Il y a nos soupers en tête à tête.

Il y a le dessert où elle réclame inlassablement des raisins ou un yayoup’.

Il y a le bain et ses éclats de rire.

Il y a ses jolis dessins et ses grand cœurs.

Il y a les jeux, les livres et les câlins avant d’aller dormir.

Il y a MA soirée qui peut commencer.

Il y a des blogs, des vidéos sur Youtube et des heures passées sur Pinterest.

Il y a mon journal dont je noircis les pages et qui me fait tant de bien.

Il y a ce moment où je me pose dans mon divan avec un bon roman et une boisson chaude.

Il y a les derniers passages sur les réseaux sociaux.

Il y a l’attente de mon amoureux et son bisous avant que j’aille dormir.

Il y a l’emmitouflement dans les couvertures quand j’ai le lit rien qu’à moi.

Il y a mes pensées qui voguent sur la journée que je viens de passer et sur celle qui arrive.

Il y a les yeux lourds qui plongent dans un profond sommeil.

Il y a le lendemain pour tout recommencer…

Et vous, c’est lesquels vos moments préférés ?

Mon avis sur ma liseuse (Kobo) après un an

Mon avis sur ma liseuse (Kobo) après un an

Liseuse Kobo

J’adore les livres, comme vous pouvez le voir sur le blog j’en ai toujours au moins un en cours et c’est quelque chose dont j’aurais du mal de me passer.

L’année passée, Chéri me voyait beaucoup hésiter à m’acheter une liseuse et il a fini par me l’offrir.

Au début, je l’utilisais pas mal mais ça ne m’empêchait pas de continuer d’acheter des livres papiers. Du coup, j’ai eu des phases où je ne jetais même pas un œil à ma Kobo et d’autres où je ne la lâchais pas.

Ma liseuse ne remplacera jamais mon amour pour les livres papier, mais dès que j’hésite un peu à acheter un livre, je l’achète en version numérique, ça me coûte moins cher. Mais si vraiment le livre me plait au final, je vais courir l’acheter. Honteux, je sais, mais que voulez-vous…

Les points positifs que j’en retire :

  • Gain d’argent (l’appareil est vite rentabilisé si vous achetez, comme moi, souvent beaucoup de livres)
  • Gain de place, elle est plus petite qu’un livre de poche et on peut y stocker des milliers de romans
  • On peut lire dans n’importe quelles conditions, la lumière s’adapte à la luminosité. Gros point positif pour moi qui aime lire dans mon lit quand Chéri dort, je ne dois pas allumer la lumière
  • Beaucoup de choix sur internet, notamment des œuvres anciennes qui sont tombées dans le domaine public et qu’on trouve donc gratuitement
  • L’appareil a une grande autonomie de batterie, on peut lire plusieurs livres avant de devoir la recharger (pratique quand on part en vacances)
  • Facile d’utilisation
  • On peut modifier la lisibilité : police plus grande, plus confortable pour lire, espacement des lignes, on peut faire ce qu’on veut pour que la lecture nous soit plus agréable
  • On peut voir les définitions des mots que l’on ne connait pas, simplement en les touchant, idem pour les traductions quand on lit en V.O.

Les points faibles :

  • Certains livres numériques restent au même prix, ou presque
  • Plus fragile qu’un livre, vous risquez de craquer pour pleins de housses de protection
  • Pas pratique pour les livres illustrés et les BD
  • Moins de « sensations » (tourner les pages, odeurs des livres, …)

En conclusion, je ne regrette pas du tout que Chéri ait investi dans ce cadeau, c’est une super idée, et depuis j’en ai offert une à ma Maman qui ne la lâche plus. J’ai trouvé un bon équilibre entre livres papier et numériques et malgré une petite préférence qui me suivra toujours pour les livres papiers, j’adore ma liseuse🙂

Les états d’esprit du vendredi

Les états d’esprit du vendredi

A force de voir passer ces « états d’esprit du vendredi by The Postman et Zenopia« , j’ai eu envie de m’y mettre aussi ! Une fois de temps en temps, ce genre de petits articles bonus permettent d’apprendre à connaitre un peu mieux les propriétaires des blogs que l’on suit, j’aime bien !

[jour Vendredi 23 septembre 2016] – [heure 13:34]

fatigue : les semaines sont longues et j’ai hâte de voir arriver la fin de la journée pour être enfin en week-end
humeur :  mitigée mais je positive à fond
estomac : salade pêche au thon avalée à l’instant, un régal !
cond. phys. : -1kg sur la balance ce lundi, je ne lâche rien (enfin j’essaie…)
esprit : beaucoup de choses en tête et surtout beaucoup d’envies
boulot : de plus en plus envie d’en changer. J’ai d’ailleurs mis à jour mon CV et rédigé une lettre de motivation. J’attends de voir une annonce vraiment intéressante pour me lancer. Y’a pas mal de risques quand même… Mais j’ai besoin de faire quelque chose que j’aime.
culture : j’ai commencé Stranger Things hier et j’ai flippé toute seule chez moi. Mais Chéri a dit qu’il regarderait avec moi la prochaine fois alors j’ai hâte, parce que ça a l’air vraiment pas mal.
penser à : s’organiser encore d’avantage et à prendre le temps de faire le point chaque matin et chaque soir
avis perso : j’ai trop l’impression que tout le monde pense comme moi, mais en fait pas du tout. Alors je suis déçue quand quelqu’un me fait quelque chose que je ne me serais pas permise (style une petite remarque bien piquante, une blague limite insultante ou du travail refourgué alors que je n’ai rien à voir avec le projet)
Lucy : s’adapte super bien à l’école, a compris que les caprices il fallait arrêter ça et sait faire des cumulés toute seule
message perso : arrête d’avoir peur de tout…
amitiés : j’apprends à connaitre certaines (chouettes) personnes et ça fait du bien
love : je vois les efforts et j’espère qu’ils finiront par payer
sorties : trop peu ! Et avec l’automne qui arrive, mon envie de me balader revient en flèche comme tous les ans
Divers : je dois vraiment faire quelque chose avec les milliers de fringues de Lucy qui trainent au grenier, mais… la flème…
Courses : envie d’essayer de nouvelles choses, mais les produits à la mode sont hors de prix
envie de : partir en vacances/gagner au lotto ou les deux en fait, ce serait le top !
‘zic : 21 Pilots – Ride (https://www.youtube.com/watch?v=Pw-0pbY9JeU)

img_5947

[fin: 13h46]
Mes principes de Maman #2 – Pas d’écran avant 3 ans ?

Mes principes de Maman #2 – Pas d’écran avant 3 ans ?

Je vous le dis tout de suite et sans suspens, Lucy regarde la télévision un petit peu chaque jour.

Enfant devant la télévision

Elle regarde des programmes qui sont dits « adaptés » à son âge. C’est-à-dire qu’on n’y voit pas de violence, et que les émissions se veulent le plus souvent instructives, les dessins sont colorés et rassurants.

On ne regarde pas le journal devant elle (on ne regarde pas le journal tout court d’ailleurs !), ni d’autres programmes que ceux étant destinés à un public de son âge.

Je ne comprenais pas pourquoi la télé était tellement déconseillée aux jeunes enfants, même les programmes spécifiques, alors j’ai cherché des explications. Selon ce que j’en ai lu sur le site du CSA :

« La télévision n’est pas adaptée aux enfants de moins de 3 ans. Avant 3 ans, l’enfant se construit en agissant sur le monde : la télévision risque de l’enfermer dans un statut de spectateur à un moment où il doit apprendre à devenir acteur du monde qui l’entoure. »

Et cette phrase de nous rappeler que tout est mauvais, même les chaines adaptées : « Regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de trois ans, même lorsqu’il s’agit de chaînes qui s’adressent spécifiquement à eux ». 

A leur 3ème anniversaire, les enfants ont donc tous compris – grâce au fait qu’ils n’ont pas été exposés aux écrans – la place qu’ils occupent dans l’espace et les causes à effets ?!

J’ai bien conscience que pour en être venu à cette conclusion, on a demandé l’avis d’experts en la matière. Néanmoins j’ai quand même un doute, ça reste une réflexion personnelle et encore une fois, chacun fait comme il l’entend, mais je n’ai pas l’impression que ce soit parce que ma fille ait regardé la télévision quelques dizaines de minutes chaque jour qu’elle n’ait pas conscience de ses actes. Je ne pense pas que « diaboliser » la télévision soit vraiment nécessaire.

En effet, le développement d’un jeune enfant passe par la motricité et la capacité à interagir avec les adultes qui l’entourent et avec les objets qu’il rencontre. » Bien sûr cette phrase me semble tout à fait correcte. Mais on y voit le « passe par » qui démontre bien qu’il n’y a pas que ça…

Lorsque Lucy regarde un dessin animé, nous interagissons ensemble. Je lui pose des questions, elle m’en pose également, elle dit ses petites conclusions à voix haute. Elle n’est pas livrée à elle-même devant l’écran, si nous ne sommes pas près d’elle, c’est elle qui vient près de nous nous raconter ce qu’elle vient de voir, nous poser ses questions. Elle apprend des choses, des mots, des concepts.

Je me demande où se situer en tant que parents ? D’un côté, des programmes créés par des experts pour les petits et de l’autre, d’autres experts criant au scandale.

Je pense qu’il est grand temps de prendre du recul par rapport à tout ça. Car comme beaucoup, j’ai culpabilisé de faire découvrir à ma fille la télévision. Parce que ce slogan « pas d’écran avant 3 ans » on l’entend beaucoup, trop, mais on ne l’explique pas assez.

« Un très jeune enfant exposé à la télévision reçoit un flux d’images et de sons qu’il ne comprend pas et qui peuvent entraver son développement ». Je ne comprends pas (d’ailleurs si quelqu’un en a, qu’il me donne des exemples concrets) comment regarder un programme sur une chaîne adaptée aux touts petits peut entraver son développement ?

J’ai bien conscience du danger de la télévision quand elle constitue la seule activité de l’enfant. Quand il la regarde des heures durant, seul devant l’écran, sans qu’aucun parent n’intervienne ni ne choisisse le programme et que ce soit un moyen pour eux d’occuper leurs enfants turbulents (ou pas) pour pouvoir vaquer à leurs occupations.

Je pense néanmoins qu’il faudrait nuancer les propos et arrêter de faire culpabiliser les parents en diabolisant la télévision (ou les sucreries, la nourriture industrielle, les jeux vidéos, etc). Un peu de nuance ferait du bien ou alors encore des exemples concrets et dans lesquels tout parent pourrait se retrouver. Parce qu’ici, à part lire des affirmations émanant de rapports, je n’ai pas appris grand chose, j’ai juste lu l’avis de certaines personnes qui ont étudié la question (mais je ne sais pas par quels moyens) et dont il ressort un RISQUE pour le développement de l’enfant de moins de 3 ans de regarder des programmes qui lui sont destinés.

En conclusion, je pense que (j’insiste, ce n’est que mon opinion actuelle), bien sûr, aucun enfant n’a besoin d’écran pour se construire. Mais il me semble que l’exposer à certains programmes et dans une certaine mesure, ne fera pas de lui un enfant qui ne se sera pas bien développé !

J’aimerais beaucoup avoir l’avis d’autres parents, vous vous situez où par rapport aux enfants et les écrans ? Et pourquoi ce choix ?

Source : http://www.csa.fr/Television/Le-suivi-des-programmes/Jeunesse-et-protection-des-mineurs/La-protection-des-tout-petits

Galerie

Le dernier jour de l’été

Ça y est, nous y sommes, c’est la fin du soleil, des soirées qui n’en finissent plus et des bras nus…

C’est fini et ça me plait car on rentre dans ma saison préférée, celle des feuilles qui prennent de jolies couleurs et de la nature qui s’endort. Et quand le soleil se lève haut et qu’aucun nuage ne vient gâcher ce plaisir, alors ce sont les journées que je préfère. Dans l’idéal pour aller me promener dans la nature et sentir l’air frais me piquer le nez et les rayons de soleil me caresser les joues.

Quand je peux à nouveau m’emmitoufler dans mes collants, mes robes et mes bottes, c’est là que j’aime redécouvrir ma garde robe. Et l’envie de faire des folies avec les nouvelles collections qui fleurissent et qui m’appellent de leurs couleurs que j’aime tant.

Redécouvrir les plats chauds réconfortants, rechercher de nouvelles recettes de soupes à essayer, passer des soirées au chaud autour de la raclette, se remettre à pâtisser…

Ne plus culpabiliser de passer le dimanche tout entier en pyjama, une boisson chaude à la main, à lire d’une seule traite un roman qui m’aspire.

Sentir la douceur de mon plaid préféré quand je m’enroule dedans devant un bon film et me relever aussitôt pour aller enfiler mes chaussettes en pilou. Rien que pour le plaisir de me replonger dans mon canapé et ma couverture.

Enrouler une immense écharpe autour de mon coup, celle que j’asperge de mon parfum d’hiver préféré, celle qui réconforte et sous laquelle parfois j’aimerais bien me perdre.

Et le dimanche s’octroyer un bon bain bouillant, avec les bougies qui sentent bon, fraîchement sorties des placards.

Arrêter le temps un peu, et profiter de ce début d’automne…

Pourquoi je ne laisse (presque) jamais de commentaires…

Pourquoi je ne laisse (presque) jamais de commentaires…

Image feedback

C’est après avoir lu l’article de L’Heureuse Imparfaite sur les commentaires sincères, que je me suis posée des questions. Des blogs j’en lis beaucoup… Et grâce à Hellocoton, j’en lis toujours plus. C’est une de mes activités préférées mais c’est aussi la plus chronophage. Sélectionner les articles que j’ai envie de lire, aller voir les blogs qui ne sont pas sur HC, lire les articles, prendre le temps d’apprécier les illustrations… Bref ça prend du temps et en général c’est l’activité que je fais pendant ma pause lunch au boulot. C’est à dire que j’ai 30 minutes top chrono pour manger mon repas, me mettre à jour dans les blogs que je suis et aller jeter un œil à la sélection HC du jour, du moins pour les catégories que je préfère : Lifestyle, Famille, Culture et Humeur. Je n’ai tout simplement pas le temps de m’étendre dans les commentaires pour dire « chouette ton article » à chaque fois que j’ai bien aimé ! Alors quand c’est possible je like le post, je laisse une petite trace qui signifie que j’ai apprécié le contenu.

Il arrive parfois que l’article me touche particulièrement ou que je me sente vraiment concernée. Alors, là je prends le temps, en plus d’appuyer sur le petit cœur, je me livre un peu, je donne mon avis ou j’encourage l’auteur.

En début d’année, j’avais comme résolution de commenter plus. Qu’en est-il ? Je ne le fais pas encore assez. J’ai toujours peur de sembler inutile, que mon commentaire se noie sous la masse des autres, plus pertinents et plus intéressants que le mien. Mais je ne pense pas que ce soit juste. Je le vois maintenant que j’ai un blog et qu’il m’arrive d’avoir des « likes » ou des commentaires. Ça me fait extrêmement plaisir de me dire que la personne qui a lu mon article ait pris le temps de commenter ou d’aimer, je pense que c’est ça le but de toute cette histoire !

Certes, on peut bloguer pour nous, se dire que même si on n’a aucun retour ce n’est pas grave (et ce n’EST pas grave en soi). Mais ça fait toujours tellement plaisir. J’essaie de répondre à chaque commentaire que vous me laissez sur THMF. Vous avez passé un peu de temps pour ça alors je fais de même. Et j’adore ça. Le partage, l’interaction, c’est génial.

Alors, je vais encore essayer de faire quelques efforts de plus pour encourager les personnes que j’aime. En espérant qu’elles soient aussi heureuses que moi quand je vois un nouveau commentaire ou un petit j’aime laissé par vos soins. Je vais prendre le temps de déguster chaque article à sa juste valeur, et tant pis si je n’ai pas fini en 30 minutes ! Je vais laisser mon avis plus souvent et pratiquer un peu le « slow blogging » comme on dit…

En fait j’aimerais faire de ma façon de bloguer et plus précisément de ma façon de lire des blogs, quelque chose de plus qualitatif, de plus authentique. Lire chaque article en entier, plutôt que de tous les lire en diagonale pour n’en manquer aucun en mode fomo. Je vais essayer de laisser une trace de mon passage, peut-être pas à chaque fois mais quand l’article en vaut la peine, toujours en mettant un petit mot utile.

Et vous, vous êtes plutôt du genre à commenter, à liker, ou aucun des deux ? Pourquoi ?

Belgique Loisirs : Mons avis 3 ans après

Belgique Loisirs : Mons avis 3 ans après

En grande amatrice de livres que je suis, je me suis laissée tenter il y a 3 ans de ça par l’abonnement Belgique Loisirs.

Logo Belgique Loisirs

Le concept est simple:

Nous recevons chaque trimestre un catalogue parmi lequel nous devons effectuer au moins un achat. Chaque achat de livre rapporte 10 points et lorsque l’on atteint les 100 points nous avons droit à un livre gratuit (quel que soit son prix).

L’offre de bienvenue m’avait évidemment attirée : 3 livres à 1€ et un cadeau, c’est tentant ! Et depuis, je ne compte plus les livres reçus gratuitement.

Pourquoi j’aime ce concept:

Tout d’abord parce que j’adore lire évidemment🙂 ensuite, parce que j’aime particulièrement les éditions Belgique Loisirs, certains livres ont une couverture ou un format différent de ceux que l’on peut trouver en librairie et souvent elles sont plus jolies (c’est futile, je sais, mais que voulez-vous…). Les prix sont corrects et parfois même plus attractifs qu’ailleurs et il y a régulièrement des offres, notamment 2 livres achetés, le 3ème à 2€, frais de port offert à partir d’un certains montant, points doublés…

L’obligation d’achat peut rebuter, mais quand on aime les livres, qu’est-ce qu’un livre tous les 3 mois ?! Surtout que leur catalogue est vaste et propose des romans, des livres santé et bien être, des livres de cuisine, des livres pour les tout petits et j’en passe.

Justement en parlant de livres pour les petits, ce que j’adore chez Belgique Loisirs ce sont leur collection de livres Disney. Ils sont à +/- 10€ et sont souvent proposés avec une action « 2 livres achetés, le troisième à 2€ ». Quand j’étais petite, ma maman me faisait la collection des Disney et ça me rappelle toute mon enfance, les illustrations sont belles et on retrouve nos classiques préférés et les plus récents également. J’ai décidé de faire à mon tour la collection pour Lucy et pour moi ! Ce qui fait que je ne serai jamais en panne pour trouver un livre qui me plait car ils proposent toute la collection Disney et ils actualisent à chaque fois qu’un nouveau sort.

Et en plus des livres papier et audio, ils proposent un catalogue de papeterie (notamment la marque Gorjuss), de bricolage, de soin, de DVD… Ainsi que des réductions sur des services (notamment impression photos) et des voyages.

J’ai également déjà eu à faire avec leur service client car un livre figurait au catalogue mais par sur leur site. Ils sont très réactifs et agréables, le problème était réglé en moins de deux.

J’ai vu qu’ils avaient aussi mis en place un système de rachat de livres d’occasion, je n’ai pas encore testé mais je pense me laisser tenter d’ici peu, je viendrai updater l’article à ce moment là !

En conclusion, c’est une expérience positive pour moi et je compte y rester. Et si vous aussi, vous aimez les livres et que vous hésitez, je vous conseille de foncer ! Vous pourrez résilier votre abonnement après avoir acheté 8 articles.