Régime – Pourquoi, comment, mon profil et le point à J+15

 

Voilà déjà 15 jours que j’ai pris la décision de modifier complètement mon alimentation. Décision qui s’est avérée nécessaire après cette grossesse. Je m’étais complètement laissée aller. Je me suis fait plaisir durant ces 9 mois, je ne faisais attention à rien. Tout en me disant que dès que bébé serait là, je reprendrais un équilibre. Sauf que non, bébé était là et il était utopique de croire que j’aurais pu utiliser mon congé de maternité pour préparer de bons petits plats ! J’avais autre chose à faire et d’autres choses auxquelles penser en priorité. J’ai eu beaucoup de chance de ne prendre que 10 kg pendant ma grossesse, mais ils se sont bien accrochés je vous le dis !

J’ai décidé de partager mon régime sur le blog, en toute franchise et en toute honnêteté, j’espère que ça pourra m’aider moi aussi à tenir sur le long terme.

Je me suis donc laissée le temps après ma grossesse et plus les jours passaient et plus le corps que cet accouchement m’avait laissé me dégoûtait. C’est le bon terme. Je me cognais partout, je me sentais difforme, disproportionnée en fait. Dit comme ça ça peut paraître fort mais c’est ce que je ressentais. Je ne pouvais plus continuer comme ça, impossible de me sentir bien. Donc, j’ai pris la décision d’arrêter toutes ces conneries au 1er janvier, il y a maintenant 2 semaines.

J’ai déjà fait un régime avant d’avoir Lucy. J’avais perdu presque 10 kilos avant de tomber enceinte et après la grossesse, j’avais un peu abandonné l’idée, en me disant que de toutes façons je comptais d’ici peu avoir un second enfant.

Aujourd’hui, je sais (enfin, je pense) que je n’aurai pas de troisième enfant, je n’ai plus d’excuse, si je veux me sentir mieux, il faut que j’agisse. Je sais que je peux le faire, j’en ai la volonté et le désir profond donc ça devrait le faire.

Mon problème c’est qu’à la maison, je suis la seule à manger des légumes. Chéri peut manger quasi n’importe quoi sans prendre 1gr et il en use et en abuse. Pas top pour ma motivation, mais cette fois, j’ai décidé que tant pis si je devais faire plusieurs plats pour satisfaire tout le monde, je le ferais, pour moi, pour mon bien à moi. Chéri et Lucy n’aiment rien, j’espère que pour Lucy ça changera au fil des années, mais j’ai décidé d’arrêter de me fâcher chaque soir avec elle pour lui faire goûter soupe, fruits ou légumes. Je lui donne le peu de choses qu’elle aime et tout le monde est plus zen.

Bon, le décor est planté alors comment je vais m’y prendre ?

J’ai toujours suivi de près ou de loin des filles sur le net ou Instagram qui parlaient régime, rééquilibrage, vie healthy. Mine de rien, ça m’a appris pas mal de choses. J’ai aussi fait Weight Watchers pendant mon premier régime, ce qui m’a appris à équilibrer mes assiettes et mes repas. J’ai les bases, maintenant, je vais faire ça à ma sauce. Je me laisse jusque juin pour voir ce que ça donne. Si ce n’est pas concluant, je me tournerai vers une diététicienne. Je ne souhaite pas retourner à WW car le programme a changé et que je n’ai pas envie de mettre de l’argent là-dedans. J’ai gardé mes livres de cuisine, je piocherai dedans régulièrement mais je ne souhaite pas compter ni les points, ni les calories, je souhaite écouter mon corps.

Le bilan de ces deux premières semaines est concluant puisque j’ai perdu 4,2 kg en une dizaine de jours. Je me pèse le vendredi. Je mange hyper varié. Je teste pleins de nouvelles choses. Je cherche des alternatives pour le petit déj’ et le goûter parce que c’est important pour moi de me faire plaisir et de manger sucré. Je fais de la soupe quotidiennement histoire de faire le plein de légumes.

A l’heure où vous lirez ces lignes, j’aurai repris le boulot. C’est là que ça va être un peu plus difficile, il va falloir que je prenne le temps de préparer mes repas pour manger équilibré au travail également.

Je ne me fixe pas d’objectif de poids. L’idéal serait que je perde 15kg en tout pour rentrer dans les normes. Les chiffres m’intéressent peu. Je fais ça dans le but de me sentir mieux. Si perdre 10kg me suffit, je m’arrêterai là sans regret. Je veux surtout manger mieux, pour ma santé, pour retrouver une silhouette qui me plait plus et être à l’aise dans mes fringues. Et surtout, je veux prendre de bonnes habitudes sur le long terme.

Ma bête noire c’est le sport. A cause de nos horaires, je ne peux pas me permettre d’aller en salle ou en club, même si j’aimerais beaucoup. Je sais que je ne tiendrai pas la durée pour le sport à la maison. Donc je mets ça en stand by pour le moment, mais je ne pourrai pas y échapper bien longtemps si je veux de jolis résultats.

Voilà pour cette longue introduction à ce régime/rééquilibrage. Je suis plus motivée que jamais et j’espère vraiment réussir à me sentir mieux.

Est-ce que ça vous intéresse que je partage cela avec vous ? Je partagerai sûrement mes recettes, mes bons plans, mes découvertes… Je ne sais pas encore à quelle fréquence mais je le ferai avec plaisir !

Les Carnets de Cerise – Tome 5

Couverture carnets de cerise tome 5

Résumé

« Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis. Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour ressurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance, des premières rencontres aux premiers mensonges… Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose… »

Mon avis

Quel bonheur de retrouver Cerise ! C’est une des rares BD dont j’achète les nouveaux tomes dès leur sortie. Je les ai tous beaucoup aimés et j’attendais celui-ci avec impatience. Mon Chéri me l’a offert pour Noël et j’étais ravie.

Pas de suspens, j’ai adoré ce dernier volet. Le meilleur d’après moi ! On a dans celui-ci une révélation qu’on attendait depuis le début. Je n’ai fait que pleurer, cette BD est tellement émouvante…

J’adore voir évoluer la relation entre sa mère et elle. Ici, elles s’expriment dans un premier temps par lettres et c’est d’autant plus poignant.

Et puis les illustrations, quoi ! Elles sont ma-gni-fi-ques, il n’y a qu’à regarder la couverture pour s’en rendre compte. Quel talent, quel travail ! J’adore 🙂

Ce n’est pas une BD comique, elle n’est pas à mettre entre toutes les mains selon moi. Les sujets traités ici ne sont pas gais (même s’ils sont abordés de manière douce) et il se pourrait que ça blesse un public qui ne serait pas averti ou des jeunes enfants trop sensibles (comme moi maintenant ^^, alors je n’imagine même pas si je l’avais lu à 8-9 ans !). Ce n’est pas du Titeuf ou du Cédric… Mais ça reste tellement joli et mignon quand même, que je pense les relire cette année. Il me semble que c’est le dernier tome de la saga et j’ai ce pincement au cœur de quitter ces jolis personnages.

Je vous conseille vivement de lire cette BD, c’est un petit bijoux qui se déguste, d’autant plus si on le lit en étant adulte. Notre recul nous permet de lire entre les lignes et c’est génial.

Les carnets de Cerise, Tome 5 – Des premières neiges aux perséides de Joris Chamblain et Aurélie Neyret – Publié aux éditions soleil, collection Métamorphose – 80 pages – 15,95€

Apprendre à écrire avec Nathan – Coup de cœur jouet !

Après la folie de Noël où on n’a pas 5 minutes à nous, ce que j’adore, c’est le moment où on prend le temps de tester les jouets. Et je dois avouer que j’ai eu quelques coups de cœur cette année. Aujourd’hui, c’est d’un jouet de la marque Nathan dont je voudrais vous parler. Lucy a fait sa rentrée en 1re maternelle en septembre et (après en avoir eu un aversion) elle commence à s’intéresser à l’alphabet, à la lecture et à l’écriture.

Du coup, j’ai donné pas mal d’idées cadeaux en rapport avec ça et elle a notamment reçu ceci :

Nathan j'apprends à écrire

Pourquoi on l’adore ?

Déjà c’est un jouet compact. Oui, ça devient un critère immanquable parce qu’on commence à devoir repousser les murs pour caser tous les jouets, on préfère les jouets qui se rangent facilement. En plus, elle peut l’emporter partout avec elle, il y a même une petite poignée.

C’est super simple d’utilisation, chaque chose a sa place et du coup, l’enfant peut jouer en toute autonomie et ça c’est plutôt chouette pour les parents 😉

Comment ça fonctionne ?

C’est une petite mallette qui comporte des fiches (20), un marqueurs effaçable et une éponge. Il y a un bouton qui permet d’allumer une lumière qui fait apparaître des lignes, des motifs, des formes, des lettres, etc. qui vont permettre à l’enfant de commencer à les tracer en décalquant.

Il y a, dans un 1er temps des formes qui permettront de terminer des dessins et ensuite, il y a l’écriture majuscule, minuscule (cursive) et même des petits mots.

Depuis qu’elle l’utilise, elle a fait énormément de progrès, notamment dans la reconnaissance des lettres, mais également dans l’écriture sans modèle. Elle arrive maintenant à écrire son prénom en majuscules.

A la maison, on a plusieurs jeux de cette gamme et c’est toujours une belle réussite. J’aime beaucoup cette marque pour les jeux éducatifs qu’elle propose, toujours bien pensés et ludiques dans une gamme de prix vraiment abordable (celui-ci coûte +/- 22€, tout dépend des enseignes).

Ce sont des jeux évolutifs qui grandiront avec l’enfant, et cerise sur le gâteau, ils sont très solides. Je les recommande vivement si vous cherchez une chouette idée cadeau pour vos enfants ou pour offrir.

Et vous, vous avez des jeux à me recommander pour apprendre aux enfants à écrire ? Vous avez eu des coups de cœur pour des jouets que vos enfants ont reçus à Noël ?

Les 3 mois de bébé Raffael

DSC_0028 (2)

Mon petit bébé a déjà 3 mois, j’ai l’impression qu’il a toujours été là et en même temps, chaque jour, j’apprends à le connaitre un peu plus… Alors le troisième mois, c’était:

  • Des nuits parfaites, avec parfois un réveil seulement vers 8h30, le pied !
  • Un rythme de siestes qui s’installe
  • Parfois des petits coliques le soir
  • Son premier Noël
  • Des sourires dès qu’il me voit
  • Des longues conversations à base de areuh, gueu, gui, gué
  • Des petits cris rigolos
  • Toujours pas de décision prise entre le pouce et la tutute
  • Des yeux gris-bleus
  • Le passage petit à petit à la taille 3 mois
  • Des petites doudouces qu’il me fait quand il boit son bib’ (j’adore trop)
  • Des petites fossettes au-dessus de la bouche quand il sourit
  • Des bulles, pleins de bulles avec la bouche
  • Les premiers objets qu’il tient en main (3 secondes)
  • Le relax où il se balance tout seul et qu’il adore
  • Une aversion pour le tapis d’éveil
  • Toujours rechercher la lumière et les écrans
  • Une passion pour sa sœur (et c’est réciproque !)
  • Un sommeil qu’il a du mal à trouver le jour et le besoin qu’on lui remettre sa tutute 20x/minutes…
  • Des joues de hamster qui me font craquer
  • La rencontre avec les gens de la famille qui ne s’étaient pas déplacés à sa naissance

J’ai du mal à croire que je ferai le même exercice à la fin du mois pour les 4 (quatre !) ans de Lucy. En tout cas, entre ces deux là, la complicité ne cesse de grandir chaque jour et ça gonfle mon petit cœur de maman. J’en profite… Dans une semaine, il rentre à la crèche 😦

Bébé sourit 3 mois

Mes bonnes résolutions pour 2018

new-years-day-2914931_1280

Je sais que certains trouvent ça carrément stupide d’attendre le 1er janvier pour prendre de bonnes résolutions, mais moi, j’ai besoin d’une date, d’un point d’accroche, la nouvelle année me motive et je prends la balle au bond tant qu’elle est là cette fameuse motivation. Evidemment, cette liste change en cours d’année, évidemment que je n’attendrai pas 2019 pour me rajouter des défis, mais en attendant, j’ai bien réfléchi et voici mes jolis défis pour 2018 :

  • Peser moins à la fin de l’année qu’aujourd’hui : pas d’objectif de poids, pas trop de pression. Mais là, j’en peux plus, après la grossesse, après tous les écarts de cette fin d’année, il faut que je me bouge. Il faut que je fasse des efforts pour me sentir mieux dans mon corps. J’ai besoin de retrouver un équilibre (alimentaire et physique). C’est l’objectif numéro 1 de ce début d’année.
  • Rester zen et relativiser : je pars au quart de tour en ce moment et ce n’est agréable pour personne. Je m’énerve sur le coup et puis je m’en veux. Pourtant je suis d’un tempérament plutôt calme habituellement. Mais j’ai besoin de prendre du recul plus souvent et d’analyser les situations avant de réagir. Ça ne va pas être facile, mais je peux le faire !
  • Acheter mieux, acheter moins : moins de futile, moins de jouets pour les enfants, plus de souvenirs. Encore une fois, la fin d’année m’aura ouvert les yeux sur beaucoup de choses à ce niveau-là. Cette résolution ira de paire avec un tri drastique de la maison. Je me sens étouffer par toutes ces choses, j’ai besoin de faire le vide ! Et de me faire vraiment plaisir de temps en temps, mais avec des choses que je désire vraiment.
  • Regarder plus de films et de séries : vraiment prendre le temps de me poser (ou de nous poser avec le Chéri) pour se retrouver devant un bon film qui me fait envie depuis longtemps, qu’est-ce que ça me manque ! C’est bête car c’est juste que je n’en prends pas le temps… On va essayer d’y remédier, donc !
  • Passer plus de soirées vraiment ensemble. Avec le Chéri, on a chacun nos passions, qui nous prennent pas mal de temps. Du coup, beaucoup de soirées se terminent chacun dans son coin à faire ce qu’on aime mais pas ensemble. On a décidé de s’accorder sur 1 soirée par semaine (en plus des soirées entre amis et famille) qu’on passera rien qu’à deux. J’ai hâte 🙂

5 « petits » challenges qui vont me pousser à me recentrer un peu sur ce que je veux vraiment. Pour l’instant, je suis motivée à bloc, j’espère simplement que ça va durer ! Certaines choses seront plus faciles que d’autres mais si j’y mets toute ma volonté et beaucoup de temps, je devrais pouvoir y arriver… Résultat dans 365 jours !

Ce que je me souhaite pour 2018

Objectifs

J’ai toujours aimé commencer une nouvelle année. Ça a toujours été synonyme de changements, de nouveaux défis et objectifs et de page qui se tourne. Un peu comme les chapitres d’un joli livre. Après la rétrospective de 2017, voici ce que je me souhaite pour cette nouvelle année:

  • Une nouvelle salle de bain : la nôtre est en travaux depuis avril… Ça fait long et je ne vous conseille pas de vivre tout une grossesse sans douche et sans baignoire ! J’en rêve d’une belle, sobre, avec bain et douche. Et de gagner le jackpot au lotto pour faire faire celle dont je rêve !
  • Pouvoir consacrer du temps à ma famille, à mes enfants et à ma maison. J’ai envie de faire le plein de jolis souvenirs, qu’on se sente bien, de faire de nouvelles activités avec Lucy, de prendre le temps de regarder grandir Raffael, bref de mettre pause un peu plus souvent dans notre quotidien à mille à l’heure pour profiter ensemble.
  • Du positif dans mon travail : 2017 a été une année charnière dans la boite où je bosse. Il y a eu énormément de changements et le pire (ou le meilleur espérons) est à venir. Après 16 semaines de congés de maternité, je vais faire ma rentrée en janvier, et je compte repartir sur de bonnes bases. Dans tous les cas, je pense que pour moi, 2018 va être importante dans les décisions que je prendrai à propos de mon job.
  • Pouvoir continuer à me dégager du temps pour faire ce qui me plait et ce qui est important pour moi. Si je fais tout ce que je peux pour pouvoir passer du temps avec ma famille et mes enfants, il m’est primordial de prendre du temps pour moi également !
  • Avoir une famille en bonne santé. 2017 m’aura causé bien des frayeurs, j’espère que l’année qui arrive sera plus calme à ce sujet. On ne se rend compte de la chance qu’on a d’être en bonne santé que quand on ne l’est plus ou que nos proches ne le sont plus…
  • Arriver à me sentir mieux dans mon corps : je voulais me remettre à faire attention directement après mon accouchement. Je pense que c’était carrément utopique de ma part ! Ce sera plus facile quand je reprendrai le travail, j’aurai des horaires corrects et des pauses régulières (sans bib’ à donner ou de pleurs à consoler) et je pourrai m’organiser à l’avance. J’ai hâte.
  • Réussir à faire le tri par le vide : j’ai envie de pleurer quand je vois mon grenier et tout ce qui y est entassé. Idem quand je vois le nombre de jouets de mes enfants et pire encore quand je vois nos garde-robes. Objectif de cette année : vendre, donner, jeter, arrêter d’acheter bêtement !
  • Être toujours mieux organisée. Depuis 2 ans, mon Bullet Journal m’aide énormément à y voir plus clair. Mais il y a encore des efforts à fournir pour que le quotidien roule encore mieux ! Déjà quand j’arriverai à arrêter de procrastiner mon repassage, ça ira beaucoup mieux (rassurez-moi et dites-moi qu’il n’y a pas que moi qui attend de ne plus rien avoir à me mettre avant de m’y coller ?!).. Autres points noirs : les papiers, les matins (il faudrait vraiment que je prépare tout la veille, je me le répète chaque jour…) et le ménage. On y croit 😉

J’espère que pour vous comme pour moi 2018 sera une belle année à tous niveaux. Fêtez-la bien et profitez de vos proches et de tous les petits moments de bonheur quotidiens !

 

C’était bien 2017 ?

Avant toute chose, je voulais vous souhaiter un excellent Noël, j’espère que vous en profiterez comme il se doit avec votre famille, que votre Noël sera beaux et rempli de souvenirs magnifiques. 

Every accomplishment starts with the decision to try
« Chaque réussite débute en prenant la décision d’essayer »

C’est parti pour un de mes articles préférés de l’année : mon bilan 2017. J’adore lire ce genre d’articles et encore plus l’écrire et faire la rétrospective de l’année écoulée.

Alors, 2017 c’était :

  • L’annonce de ma grossesse en janvier, le début de la plus belle des aventures évidemment. Cette année aura été riche en angoisses à l’arrivée de cette nouvelle petite personne dans la maison. Au final, beaucoup de stress pour rien parce que Raffael est plutôt super facile à vivre et Lucy l’a tout de suite accepté, aucune jalousie jusqu’à présent et de l’amour à revendre, c’est mieux que tout ce que j’aurais pu espérer. J’ai vécu une belle grossesse (même si à la fin c’était un peu compliqué psychologiquement ahah) et un accouchement à l’opposé de ce que je voulais mais dont je garde un très bon souvenir.
  • 2 accidents de voiture… Une voiture fichue à cause d’une demi seconde d’inattention. L’achat d’une nouvelle voiture et des milliers d’euros de perdus à cause de mon courtier qui n’a pas été foutu de faire son job. Mais au moins ça m’aura servi de leçon : je sais maintenant lire un contrat comme une pro et je ne me ferai plus entuber par des gens malhonnêtes. Mais du coup, ça a repoussé les travaux à plus tard et j’ai tellement hâte qu’on puisse les réaliser. En 2018 j’espère…
  • Ma passion pour la lecture qui ne cesse de grandir avec un joli projet qui arrive en janvier. J’en parlerai certainement sur le blog mais je suis tellement heureuse d’avoir une belle opportunité comme celle-là, j’espère relever le défi 🙂
  • Mon congé de maternité qui m’a permis de prendre du recul sur mon job et ça m’a fait un bien fou de déconnecter. On verra la reprise… Elle approche à grands pas.
  • Les 3 ans de Lucy, une jolie fête avec la famille. Une évolution fulgurante, j’ai perdu mon bébé pendant cette année, elle est devenue une petite fille qui s’affirme. J’ai parfois perdu patience devant son caractère détonnant. Mais je suis fière d’elle, j’espère qu’elle est fière de moi également. En 2018, mon défi ce sera de passer encore plus de temps avec elle : sorties, activités ensemble, moins de cadeaux et plus de souvenirs. Et nous mettre un peu moins la pression.
  • L’écriture, qui a repris une place importante dans ma vie. Et qui m’a aidé à me décharger quand ça allait ET quand ça n’allait pas. Je n’ai pas commencé de roman, j’ai simplement écrit pour moi et ça m’a fait énormément de bien.
  • Pas assez de films vus ! Je m’étais fixée comme objectif 1 film culte par mois. Je n’en ai même pas regardé un seul… J’ai à peine découvert quelques séries sans plus. J’ai envie d’améliorer ça dans les mois qui viennent, ça me manque trop. Idem pour la musique, enfin, ces dernières semaines j’ai pu avoir Spotify dans ma voiture, le rêve pour moi. J’ai écouté des nouveaux albums et je me suis rendue compte que ça me manquait aussi ! Cette année, j’ai écouté en boucle les albums de Kaleo et de Imagine Dragons, des artistes dont je ne me lasse pas du tout. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas eu de tels coups de cœur !
  • Moins d’achats : budget oblige, il a fallu revoir mes priorités, mais quand même, j’ai essayé de repousser mes pulsions. J’ai par exemple acheté beaucoup moins de livres, car ma bibliothèque déborde vraiment. Moins de maquillage, moins de trucs futiles. On est encore bien loin du minimalisme hein mais ce n’est pas le but non plus. Ça fait du bien aussi de craquer de temps en temps !

En fait, c’était plutôt une belle année, une année fortement consacrée à ma grossesse et à l’arrivée de Raffael. Alors, pour l’année qui arrive, j’aimerais me recentrer un peu sur moi en m’accordant du temps pour faire ce que j’aime, m’occuper de ma petite famille, nous octroyer du temps en amoureux, m’occuper de ma maison et en faire un joli cocon, m’occuper de mon corps, continuer d’entretenir ce petit coin de web, et plein de choses encore…

Et pour vous, 2017 a-t-elle été une jolie année ? Que vous souhaitez-vous pour 2018 ?

10 raisons d’aimer Noël

 

10 raisons d'aimer Noël

Je relisais mon article de l’année passée au sujet de Noël (« Noël je t’aime, Noël je te déteste« ) et j’ai été forcée de constater que je n’avais pas le même enthousiasme cette année.

Est-ce parce que depuis Septembre les magasins sont aux couleurs de Noël (si, si, ici les rayonnages étaient déjà remplis de boules et de guirlandes à ce moment-là ! Et quand je suis allée en début de semaine chercher mon papier d’emballage les rayons n’y étaient plus !! ) et qu’après 4 mois à avoir été gavée de tout ça, j’ai juste envie de passer à autre chose alors qu’on y est pas encore ? Ou alors parce qu’à J-3 je n’ai toujours pas tous mes cadeaux ? Ou bien parce qu’après les fêtes je reprends le boulot et que je n’ai tellement pas envie ? Bref, cette année, j’y vais un peu à reculons… Alors pour me secouer un peu, j’ai décidé de trouver 10 raisons d’aimer Noël cette année :

  1. Parce que j’ai peut-être pas trouvé du joli papier cadeau mais que mes cadeaux sont quand même tous assortis, que c’est joli sous le sapin et que je m’améliore d’années en années en terme d’emballage.
  2. Que je me suis moins cassée la tête cette année à trouver des cadeaux originaux mais que je sais que ceux que j’ai choisis plairont aux personnes qui les recevront (sans avoir cassé ma tirelire pour autant).
  3. Parce que c’est le meilleur moment pour les auto-cadeaux : les cadeaux qu’on ose pas demander à nos proches, mais qu’on s’offre nous-mêmes (merci la prime de fin d’année ahah). Qui arrive à faire ses achats de Noël sans craquer pour un petit quelque chose pour lui ?
  4. J’adore mon sapin ! C’est le même chaque année depuis 5 ans mais je l’adore. Même si cette année il est dans la cuisine et qu’on le voit moins, j’adore l’allumer chaque matin et l’admirer.
  5. Parce que cette année, même si j’ai fait mes achats à la dernière minute, j’ai évité la foule parce que j’étais en congé.
  6. Parce que je peux faire un peu de chantage au Père Noël avec Lucy (il faut bien qu’il soit utile ce gros bonhomme, non ?).
  7. Parce que ça annonce 2 semaines de vacances, et que ça signifie « pas de réveil », « on peut souper à 21h si on veut », « ne pas devoir sortir ». Bref prendre le temps de profiter de tout le monde.
  8. Parce que c’est l’occasion de faire plein de photos. J’espère en avoir une de nous 4, je n’en ai pas encore et ça me ferait trop plaisir !
  9. Pour créer de beaux souvenirs aux enfants. Ralentir un peu et prendre le temps de regarder les étoiles dans leurs yeux.
  10. Parce que la bouffe, c’est la vie ! Quoi de mieux que de faire le tour des dîner de famille ?! Et je compte bien en profiter parce qu’après vient le temps du régime et de ses fichus kilos de grossesse qui s’accrochent et qu’il va falloir dégommer…

Bon allez, j’avoue que ça m’a fait du bien de faire cette petite liste et que j’ai un peu plus hâte d’y être 🙂

Et vous, vous aimez Noël ? Vous êtes du genre à préparer vos cadeaux comme moi à la dernière minute ou bien à l’avance ? Qu’est-ce qui vous plait/déplaît le plus ?

Frappe-toi le cœur – Amélie Nothomb

Frappe-toi le coeur Nothomb couverture

Résumé

« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie », Alfred de Musset

Mon avis

Je n’ai jamais trop apprécié la plume d’Amélie Nothomb, je pense que j’ai essayé de lire ses romans précédents en étant trop jeune. Et puis les thématiques ne m’attiraient pas plus que ça.  Jusqu’à celui-ci car elle aborde un sujet qui me touche particulièrement : la jalousie d’une mère envers son enfant mais également la maltraitance par l’indifférence, ou encore le fait de préférer un enfant à un autre.

Je n’ai pas été déçue, j’ai même beaucoup aimé ma lecture. J’aime ce genre de livres qui racontent une histoire tout en allant droit au but.

Je me suis attachée au personnage de Diane, je me suis souvent questionnée : « qu’aurais-je fait à sa place ? ». J’ai souvent eu envie de la secouer un peu. Au final, j’ai compris ses décisions et je l’ai trouvée incroyable.

J’ai trouvé l’histoire belle car originale. C’est un sujet assez peu répandu dans le monde de la littérature mais beaucoup moins qu’on ne le pense IRL.

J’ai aimé la plume cette fois car je l’ai trouvée juste. Pas trop de fioritures, assez simple, même. Ça a rendu ma lecture fluide et rapide et ça a fait en sorte (avec l’histoire) que je ne puisse pas reposer ce roman avant de l’avoir terminé.

Une belle surprise en somme ! Je vous conseille vivement ce livre si les sujets abordés vous intéressent. Je suis loin d’être une inconditionnelle de l’autrice, je n’ai donc pas d’avis à émettre à savoir si ce livre est meilleur ou moins bons que les précédents mais je me pencherai plus souvent sur ses nouvelles publications à l’avenir.

Frappe-toi le coeur d’Amélie Nothomb, publié chez Albin Michel – 180 pages – 16,90€

J’ai testé Neveo, le journal personnalisé envoyé aux grands-parents (concours inside !)

Début Novembre, j’ai été contactée par Simon, co-fondateur de Neveo qui m’invitait à tester son produit. Et j’ai trouvé leur concept tellement chouette que j’ai accepté !

Alors Neveo, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un journal mensuel que l’on peut personnaliser avec nos photos et nos légendes qui sera envoyé aux grands-parents (ou à qui vous souhaitez d’ailleurs !). On peut également l’envoyer à plusieurs personnes ou en envoyer des différents en les personnalisant.

Comment ça fonctionne ?

Fonctionnement Neveo

C’est ultra simple : il suffit d’ouvrir un compte sur leur site internet (http://myneveo.com) et d’y encoder l’adresse de la personne à qui on veut l’offrir, de là on peut facilement télécharger les photos que l’on souhaite insérer dans le journal, on y écrit une petite légende et c’est tout : le journal s’imprime et s’envoie automatiquement à la fin de chaque mois.

Vous trouverez plus d’infos sur leur site ou sur leur page Facebook

Pourquoi le concept m’a tant séduite ?

  • Je trouve l’idée vraiment très bonne. Il arrive fréquemment que les personnes plus âgées aient une répulsion pour tout ce qui touche aux réseaux sociaux, à internet et à la technologie en général. Et je ne sais pas vous, mais moi, les mamies de la famille me demandent sans cesse des photos des enfants. Mais je ne prends jamais le temps d’aller en imprimer… Du coup, je me fais sermonner et c’est pas cool !
  • En plus, des deux côtés, on peut le faire sans bouger de chez soi. Le journal est envoyé par la poste et rentre facilement dans la boite aux lettres du coup, pas besoin d’aller le récupérer quelque part après avoir reçu un avis de passage dans la boite aux lettres parce qu’on était pas à la maison (je sais pas vous mais moi ça me soûle !).
  • On peut ajouter des membres de la famille pour qu’ils puissent aussi y mettre leurs photos.
  • On ne doit même pas s’embêter avec la mise en page, tout se fait automatiquement.
  • C’est super aussi pour les personnes qui sont expatriées et qui du coup, sont loin de leurs proches. Elles peuvent tout faire sur le site sans problème.
  • Ça crée de super souvenirs ! Chaque mois, on y met les photos qu’on a prises les semaines précédentes et on peut voir l’évolution des enfants au fil des parutions.
  • Le prix est plus que raisonnable selon moi : 6,99€ pour le journal jusqu’à 50 photos et 11,99€ pour 100 photos.
  • Ils livrent partout dans le monde.
  • Ils ont également une application qui simplifie encore plus les choses.
  • C’est belge !
  • Ils ont fait une vidéo trop chouette pour présenter leur produit : tu peux la voir ici 

J’ai franchement été conquise par le concept, par la facilité, pour le fait que ça permette de garder de beaux souvenirs et d’entretenir les liens familiaux. J’ai fait la surprise à la grand-mère des enfants qui n’est pas sur internet et elle était émue et ravie (et elle ne sait pas encore qu’elle le recevra tous les mois !).

Et ce n’est pas tout, puisque Neveo organise un concours pour faire gagner à 10 participants un an d’abonnement. Et la cerise sur le gâteau ? C’est que chaque participation vous permettra de profiter de 2 mois d’abonnement à 0,99€ !

Concours

  • Date du concours : 15/12 au 25/12 (minuit)
  • 10 gagnants remporteront 1 an d’abonnement gratuit à Neveo (12 X 50 photos).
  • Chaque participant gagne les 2 premiers mois à 0,99€

Les 10 personnes s’étant créées un compte et s’étant rapprochées le plus de la réponse à la question remporteront 1 an d’abonnement à Neveo (50 photos/mois pendant 12 mois).

Comment participer ?

  1. Cliquer sur le lien du concours (ici)
  2. Répondre à la question : Combien de photos ont été envoyées à Neveo en octobre 2017 ?
  3. S’inscrire sur Neveo (prénom, email, mot de passe)

Remise en questions

Lucy et Saint Nicolas en 2014
Lucy et Saint Nicolas en 2014

Je suis en train de faire un triste constat… En Belgique, a lieu la St Nicolas le 6 décembre. L’occasion pour les enfants de déjà se faire gâter un peu avant Noël. C’est le cas de mes 2 loulous, nous n’avons pas une très grande famille mais tout le monde souhaite faire un petit ou grand cadeau aux enfants.

Je prends toujours énormément de plaisir à chercher les cadeaux parfaits, qui plairont aux enfants, des cadeaux différents pour ne pas se lasser trop vite, des jouets qui évolueront avec eux… Bref j’y passe du temps, j’y mets beaucoup d’énergie et d’argent également.

Et ça me fait plaisir.

Sauf que cette année, j’ai remarqué avec Lucy un retournement de situation assez étrange. Elle a bien aimé ouvrir ses cadeaux mais elle en était complètement blasée. Du moins, c’est l’impression qu’elle m’a donnée. D’ailleurs, elle aimait autant (voire plus) déballer les cadeaux de son frère que les siens !

Et puis, il y avait cette pile de nouveaux jouets fraîchement déballés et son désintérêt total.

Je sais qu’elle est encore petite, elle n’aura que 4 ans le mois prochain. Elle ne se rend pas compte de tout ce qu’on met en oeuvre pour que la fête soit belle et qu’elle soit comblée. Evidemment, elle n’a pas la notion de la valeur qu’ont certains jouets. Elle va parfois préférer un jeu à quelques euros et bouder celui pour lequel on aura déboursé une fortune… Et c’est normal.

Mais j’ai du mal face à sa réaction. Surtout qu’elle est difficile en ce moment (et les microbes n’aident pas). On a dû la recadrer à de nombreuses reprises ces dernières semaines. Elle joue à l’enfant roi et je déteste ça ! Les caprices, les cris, les réponses aux remontrances… Elle nous fait la misère.

On lui explique que tous les enfants n’ont pas la chance d’avoir tout ce qu’elle a mais ça semble être quelque chose qu’elle ne comprend pas. Elle est peut-être encore un peu jeune effectivement…

Mais quelle frustration pour nous parents de se dire qu’on fait tout ce qui est en notre pouvoir pour qu’elle soit comblée sans y arriver. Je suis d’ailleurs un peu perdue parce qu’au final j’ai l’impression d’en faire trop !

La St Nicolas, plusieurs calendriers de l’avent, et Noël et son anniversaire qui approchent… Je ne sais pas quoi faire pour trouver ce qui lui conviendra le mieux. J’ai l’impression de brasser du vide, de ne jamais réussir à véritablement lui faire plaisir.

Des expériences, des sorties, pour lui créer des souvenirs ? On le fait déjà dès qu’on le peut. On lui consacre tout le temps qu’on peut, ne serait-ce que pour jouer avec elle, bricoler, lui lire des histoires, nous promener ensemble, faire des choses qu’elle n’a jamais faites….

Les jouets de ses rêves ? Je pense sincèrement qu’elle a de quoi largement combler des années entières de jeu… Même si c’est inévitable qu’elle en recevra encore pour les fêtes et son anniversaire.

Des vêtements, des choses « utiles » ? Là c’est moi qui n’aime pas demander ça aux gens, la plupart préfèrent offrir un jouet.

Comme vous l’aurez compris, je suis perdue, quel est le cadeau idéal pour vous ? Comment faites-vous pendant les fêtes pour gérer tous ces cadeaux ? Et au quotidien, êtes-vous du genre à en faire à vos enfants sans qu’il y ait une raison particulière ?

November 9 – Colleen Hoover

Couverture november 9 colleen hoover

Résumé

 » Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer. La jeune femme est sur le point d’aller s’installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d’actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain. Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l’intensité de ce qu’ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre. Fallon devient alors la source d’inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d’informations pour lui et, pour tous les deux, c’est le moyen de faire le point sur leur vie. Jusqu’au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ? « 

Mon avis

Colleen Hoover fait immanquablement partie du top 3 de mes auteurs préférés. C’est la raison pour laquelle j’ai toujours une appréhension avant de me plonger dans ses romans : et si ça me décevait ?

Hé bien, encore une fois, elle a su conquérir mon petit cœur de lectrice en m’emportant dans son histoire. Impossible de lâcher ce livre… C’est simple : j’ai tout aimé ! Autant les personnages que l’histoire, que les rebondissements, j’ai vraiment adoré. J’ai ri et j’ai pleuré…

J’ai retrouvé ce que j’aime tant dans ses romans : les personnages. Ils ont toujours un passé difficile et c’est pour ça que j’accroche autant. Toute l’histoire ne tourne pas autour de ça et pourtant oui et pourtant non… Jusqu’à ce qu’on comprenne, jusqu’au retournement de situation de l’histoire. J’adore !

J’ai aimé qu’elle ne nous raconte que ce qui se passe ces 9 novembre, ce qui se passe entre-temps, on en apprend des bribes quand les personnages se rencontrent et se racontent leur vie. Ce qui pourrait passer à première vue comme redondant fait la magie de l’histoire et notre curiosité est piquée à chaque chapitre.

Pourtant le résumé ne me tentait pas plus que ça et si ce n’était pas du Colleen Hoover, j’aurais sûrement passé mon chemin, mais là, je ne regrette vraiment pas.

Je n’ai qu’une chose à vous recommander : foncez ! C’est une belle histoire d’amour, de famille, d’amitiés… C’est complètement addictif et si vous aimez la plume de l’auteur, n’hésitez plus un seul instant.

November 9 de Colleen Hoover, publié chez Hugo Romance – 340 pages – 17 €

Le deuxième mois de bébé Raffael

Raffael 2 mois

Hier, mon tout petit a eu 2 mois. Le temps passe vite, je pense déjà au chemin du travail que je vais devoir reprendre dans un peu plus d’un mois, contrairement à ma 1re grossesse, je sens que je vais y aller à reculons. Mais on n’est pas là pour parler de ça, voici ce qu’il s’est passé pendant ce deuxième mois :

  • Un bébé qui fait toujours ses nuits
  • Mais un bébé qui ne dort toujours presque pas de la journée
  • 5 bibis de 150ml par jour, précisément toutes les 4h
  • Presque plus de coliques
  • Des sourires à la demande
  • Des bruits, des aaaaa, des euuuu, des ageuh, des petits cris
  • Une grande sœur toujours aussi douce
  • Des cheveux qui poussent et qui m’ont l’air de foncer
  • Toujours des yeux bien bleus
  • Un soulagement de savoir qu’il entend bien des 2 oreilles
  • Un bébé qui aime la musique
  • Un bébé qui cherche son pouce et qui hésite : pouce ou tutute ?
  • Des bains enfin au calme, sans cris
  • +1 kg et +7cm à 1 mois et demi
  • Un bébé qui adore la lumière du jour
  • Un bébé qui aime se promener à bras
  • Un bébé qui commence à s’intéresser à la télé (on évite au max !)
  • Bientôt ses premières fêtes de fin d’année

Bébé Raffael 2 mois

DSC_0031 (2)

Bref, on a bien pris nos marques, notre routine s’est installée. Je trouve qu’il change chaque jour ! Et je prends plaisir à le câliner et le chouchouter autant que je peux… Le temps passe vite.

Jouer en famille avec Bata-waf de Djeco

J’ai découvert la marque Djeco sur la blogo, je ne connaissais pas du tout ces petits jeux et depuis, on en est fan. Notre premier jeu a été Bata-waf, il s’agit du célèbre jeu de cartes « bataille » revisité pour les plus petits.

Ici pas de roi ni de reine, il s’agit de chiens ! Et plus le nôtre est grand, plus on a de chances de gagner. Et si par hasard les chiens font la même taille, on crie Bata-waf et c’est la bataille. Le but étant évidemment de gagner toutes les cartes de notre adversaire.

C’est idéal pour initier les enfants aux jeux de société et c’est aussi amusant pour les grands que pour les petits. J’adore ce genre de jeux où je prends également plaisir à faire une partie.

On adore ce jeu à la maison et on y joue très souvent. Les parties sont rapides et les batailles sont drôles. J’aime aussi beaucoup les illustrations. Et visuellement c’est très clair pour les petits de voir quel chien est le plus grand grâce à l’échelle colorée. Ça permet aussi aux petits d’apprendre à perdre 😉

Je trouve que c’est une super idée cadeau pas cher pour les enfants, pour moins de 10€ on fait à coup sûr des heureux. D’ailleurs il y a un large assortiment de jeux de cartes Djeco pour un panel d’âge étendu.

Les +

  • Dès 3 ans
  • Peu cher
  • Parties rapides
  • Règles simples
  • Fun pour les adultes aussi
  • Rangement facile
  • S’emporte facilement

Les –

  • Jeu assez répétitif
  • Attentions aux mauvais perdants 😉

 

Tortues à l’infini – John Green

Tortues à l'infini john green couverture

Résumé

« Aza Holmes, 16 ans, a tout pour être aimée et avoir un bel avenir, mais elle a grandi avec une pathologie psychique. Qui est-elle, où est-elle, lorsque la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles s’empare d’elle ? Vous aimerez Aza, qui raconte sa propre histoire, vous aimerez sa meilleure amie Daisy la tornade, et son peut-être amoureux Davis, fils d’un milliardaire mystérieusement disparu. Un trio improbable qui va mener l’enquête, et trouver en chemin d’autres mystères et d’autres vérités… »

Mon avis

Ce livre est sorti plus ou moins à la naissance de Raffael qui a pour surnom « bébé tortue » (clique ici si tu veux savoir pourquoi !). Du coup, ce livre m’attirait beaucoup. Je ne connaissais rien de l’histoire et je me suis plongée dedans sans en attendre grand chose.

Je suis mitigée concernant les romans de John Green, en général les avis sont très bons, trop bons même, selon moi. J’étais contente de pouvoir découvrir cette histoire alors que je n’avais lu aucune critique.

Au final, j’ai beaucoup aimé cette histoire. Enfin, l’histoire, pas tout à fait, c’est plutôt le sujet de fond que j’ai apprécié. Aza souffre d’anxiété et j’ai adoré comment ça avait été traité dans cette histoire. Aza est malade mais c’est quand même une tête brûlée, elle a du mal de vivre avec ça au quotidien mais ça ne l’empêche pas de vivre des aventures, même si ça ne facilite pas les choses pour elle. Et quand on sait que l’auteur s’est inspiré de sa propre expérience  pour écrire ce livre, ça rend les choses encore plus concrètes.

L’histoire en elle-même est sympa, sans plus, l’intrigue n’est pas des plus folles, pas des plus recherchées mais on s’en fiche au final, ce n’est pas ce qui compte. Ca aide tout de même à tourner les pages sans s’en rendre compte, on veut savoir si on va le retrouver ou non ce milliardaire.

Les personnages sont tous plus attachants les uns que les autres, d’ailleurs j’ai eu ce petit pincement au cœur en fermant le livre de devoir leur dire au-revoir, je m’y étais attachée. Je rêve secrètement d’une suite d’ailleurs !

Mais pour être honnête, je trouve que les 21€ sont injustifiés si ce n’est qu’il a été écrit par un auteur à succès, ça vaudrait peut-être le coup d’attendre sa sortie en poche. Mais il vaut le coup si le sujet vous intéresse, personnellement, j’ai passé un bon moment de lecture.

Tortues à l’infini de John Green, publié chez Gallimard – 352 pages – 21€