Saint Nicolas, Noël et achats compulsifs

Cadeaux

Noël approche et avec lui son lot de personnes moralisatrices scandant cette fête complètement commerciale.

C’est vrai.

MAIS ça me fait tellement plaisir d’imaginer ma fille découvrir pleins de paquets le matin, ça me met en transe, j’ai envie qu’elle en ait pleins. Parce que je me rappelle mon excitation la veille du passage de St Nicolas et Père Noël et ma joie de déballer mes cadeaux un par un.

Évidemment, elle pourrait se passer de tous ces jouets. C’est inutile, c’est superflu.

Mais je n’arrive pas à me résonner, et à me dire qu’elle n’a pas besoin de tout ça. C’est comme dans les dessins animés, j’ai d’un côté un petit ange qui me dit de reposer ce jeu tout de suite, et de l’autre le petit diablotin qui me dit que ça ferait tellement plaisir à Lucy.

C’est le diablotin qui gagne. Toujours.

Ici, en Belgique, nous avons St Nicolas qui passe la nuit du 5 au 6 décembre pour gâter les enfants sages. Ce Saint est le patron des écoliers. Cette fête est donc exclusivement réservée aux enfants. Et nous, on gâte notre fille à la St Nicolas, un peu moins à Noël (parce qu’il faut des cadeaux pour tout le monde et qu’on n’a pas un budget illimité non plus).

J’ai tellement adoré trouver des chouettes cadeaux que je crois que je suis plus excitée qu’elle à l’idée que cette fête approche à grands pas !

Cette année, on est dans notre maison, on a commencé à économiser un budget pour les fêtes il y a longtemps, on a qu’une envie c’est d’en faire profiter Lucy.

Alors, j’entendrai sûrement que ce n’est pas lui inculquer la valeur des choses, que j’en ferai peut-être un enfant pourri-gâté, tout ça, tout ça. Peut-être. Ou peut-être pas ! On se prive tout le long de l’année (elle n’a pas spécialement de gros cadeaux pendant l’année), on lui explique les choses, mais St Nicolas c’est sacré, c’est aussi notre façon à nous de la « remercier » d’être une enfant aussi sage et compréhensive. Ça peut paraître farfelu comme explication, mais j’ai une certaine gratitude envers elle, parce qu’elle est facile au quotidien, elle s’adapte, elle est gentille et débrouillarde et ça me fait plaisir de la « remercier » de cette façon.

Saint Nicolas, c’est Noël sans tout ce côté familial qui peut parfois être pesant. Bien sûr, la famille proche gâte aussi Lucy, mais ne gâte qu’elle, au contraire de Noël où on sent parfois que les gens se sentent contraints d’offrir un petit quelque chose à chacun.

Bref, tout ça pour dire que même si ces fêtes sont commerciales, ça me fait tellement plaisir de faire plaisir que j’ai décidé d’arrêter de culpabiliser !

La ballade de l’enfant gris – Baptiste Beaulieu

La ballade de l'enfant gris Baptiste Beaulieu Couverture

« C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit. C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital. C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils. Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres. Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères. »

Je mettais énormément d’espoir dans ce roman, toutes les critiques que j’ai lues étaient élogieuses. Malheureusement ça n’a pas pris avec moi. Pour plusieurs raisons… Déjà, je crois que j’avais mis la barre trop haut, comme à chaque fois que je lis des avis super positifs sur un livre. Ensuite, c’est un roman « à retardement » c’est à dire que les chapitres sont organisés comme ça : un chapitre avant « la déchirure » suivi d’un chapitre après la déchirure. Donc tout le long du roman, on ne sait pas quel est ce drame horrible qui s’est produit et on a bien le temps d’imaginer le pire. J’ai trop d’imagination je crois ! Je m’attendais à quelque chose de spectaculaire et j’ai l’impression de n’avoir rien appris d’autre que ce qu’on nous raconte tout au long de l’histoire.

J’ai peiné pour lire ce livre que je croyais dévorer en une soirée. Une semaine et demi, c’est très long pour moi. Pourtant, j’adore vraiment la plume de l’auteur. J’ai beaucoup aimé « Alors vous ne serez plus jamais triste« . J’ai vraiment eu un problème ici avec la structure de l’histoire. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Même à No… Pourtant un enfant malade, c’est dur de ne pas s’y attacher…

Je n’ai pas tout détesté dans ce roman évidemment. Comme je l’ai dit plus haut, la plume de l’auteur est magnifique. J’ai pleuré aussi (comme d’habitude ^^), parce que les mots me touchent, les thèmes abordés aussi. Une fois ouvert, impossible de le refermer sans connaitre le fin mot de l’histoire. Et puis, la/les morale(s) de l’histoire est/sont belle(s) aussi.

Je crois être passée totalement à côté de ce roman. J’aime que les étapes d’une histoire soient claires et c’est peut-être parce que j’ai mis du temps à le lire que je me suis sentie un peu embrouillée. Peut-être que l’alternance des chapitres dans le passé et le futur ont joué aussi. Le manque de vraisemblance dans les actes des personnages a été difficile pour moi également.

J’ai été déçue mais en même temps, j’ai quand même envie de vous recommander ce livre car j’ai envie que vous me donniez votre avis, tout le monde a l’air de tellement l’apprécier, je n’ai pas lu une seule critique négative à son sujet. Je me demande même si je ne devrais pas le relire pour être sûre d’avoir bien tout compris !

La ballade de l’enfant gris de Baptiste Beaulieu publié aux éditions Mazarine – Nombre de pages : 416. Prix : 18 €

Taguée !

Liebster award logo

C’est Kimie du blog Mots et émaux qui m’a taguée et ça m’a fait plaisir qu’elle ait pensé à moi et de découvrir 11 choses sur elle également ! Alors, c’est parti, voici mes petites révélations perso :

  1. Chaque jour je me pose la question du petit deuxième. Chaque jour je conclus en me disant qu’on est trop bien tous les 3.
  2. On peut m’expliquer 150 fois le principe physique des arc-en-ciel, je refuse d’y croire ! Pour moi, c’est magique et puis c’est tout, pas obligé de trouver une explication rationnelle à tout ce qui nous entoure, si ?!
  3. Je suis maniaco-bordélique. Oui, c’est possible ! Au naturel, je suis bordélique mais j’essaie de me soigner. Et ça marche tellement bien que j’ai des phases maniaques où j’astique tout et je fais du rangement par le vide.
  4. J’ai des voisins horribles. Tellement horribles que j’ai envie de déménager rien qu’à cause d’eux parce que j’aime beaucoup notre maison qu’on a acheté en 2015. Je prie chaque jour pour qu’ils s’en aillent, parce que c’est vraiment pénible au quotidien.
  5. Comme Kimie, je n’aime pas mon boulot et je ne sais pas non plus ce que je voudrais faire quand je serais plus grande… J’aimerais tellement me sentir socialement utile dans mon travail, et là c’est vraiment pas le cas.
  6. J’imagine toujours les pires scénarios dans toutes les situations. C’est plus fort que moi. Si j’attends quelqu’un et qu’il a 5 minutes de retard, je l’imagine à l’hôpital car il a eu un accident. C’est tellement dingue que quand ça concerne ma fille, j’arrive à en pleurer parfois… Il faudrait que je soigne ça aussi !
  7. J’ai passé mon permis pratique 5 fois. Stressée vous dites ?! Depuis, je n’ai jamais eu un seul accident. J’angoissais juste beaucoup trop les jours d’examen.
  8. Je mets toujours 3 plombes à choisir. J’ai toujours peur de regretter… Même le choix de mon sandwich le midi…
  9. J’ai un nombre incalculable de carnets. Vierges.
  10. Je n’aime pas me voir en photo, c’est pour ça que c’est toujours moi qui les prends. Mais après je suis déçue parce que je n’en ai pas avec mes amis ou ma famille…
  11. J’ai une peur bleue des animaux… morts. Une araignée vivante passe encore, mais si elle est morte, impossible pour moi de la déplacer ou de l’aspirer.

Place aux questions de Kimie :

  • Quelle est ta plus belle qualité en tant que maman ?

La patience. Pourtant ce n’était pas gagné d’avance, mais j’aime prendre le temps avec elle, l’écouter, essayer de la comprendre, jouer, et éviter de partir au quart de tour.

  • Quel est ton en-cas favori ?

Les fruits secs. Je ne m’en lasse pas !

  • Depuis que tu es maman, mer ou montagne pour les vacances ?

On est parti une journée à la mer depuis que Lucy est née mais là j’ai vraiment besoin de soleil, plage et farniente en all-in !

  • Couches lavables ou jetables ?

Jetables, j’essaie de faire des efforts écologiques au quotidien mais je ne suis jamais passée aux couches lavables, j’ai trop d’appréhension.

  • En 3 mots, comment définis-tu ton blog ?

Fouillis, sincère, varié

  • Quel est l’article que tu préfères sur ton blog ?

Ceux de la série « Mes principes de maman » que tu peux retrouver ici

  • Quels surnoms pour ton/tes enfants ?

C’est ma Poupette depuis qu’elle est née

  • Portage ou poussette (ou dos en vrac) ?

On a arrêté la poussette donc, je dirais « dos en vrac » !

  • Combien de temps passes-tu sur internet par jour (hors pour le boulot) ?

Ça varie énormément mais en général ça ne dépasse pas une heure après le boulot.

  • Quelle question aurais-tu voulu que je te pose ?

Maman poule ou maman cool ?

  • Tu peux y répondre du coup !

Ah, mince ! Bah un peu des deux en fait, mais quand même plus maman poule😉

A mon tout de vous poser 11 questions :

  1. Quelle est l’histoire derrière le prénom de ton/tes enfant(s) ?
  2. Quelle est la chanson que tu aurais pu écrire ?
  3. As-tu un don spécial pour quelque chose ?
  4. Fais-tu une collection ?
  5. Plutôt fleurs naturelles ou artificielles ?
  6. Quel serait le métier de tes rêves ?
  7. Parles-tu une langue étrangère couramment ?
  8. Quelle est ta plus grande qualité ?
  9. Es-tu plutôt acheteuse compulsive ou économe ?
  10. Quel est ton film préféré ?
  11. Un truc fou que tu ferais si tu gagnais le jackpot ?

Malheureusement, la plupart des blogueuses que je suis ont déjà répondu à ce tag donc je passerai faire des édit si je trouve des personnes qui ne l’ont pas encore fait ! Et si tu passes par là et que toi-même tu n’y as pas encore répondu, prends-toi au jeu par article-réponse ou même par commentaire !😉

7 choses que tout le monde aime, sauf moi !

Feuille coeur automne

J’espère que vous allez bien en ce vendredi ? Vous vous rendez compte, dans un mois tout pile c’est Noël ! J’ai trop hâte🙂

Aujourd’hui, je partage avec vous 7 choses que je déteste alors que la plupart des gens les adore :

L’eau pétillante

Je ne sais pas avaler ça ! On a beau me dire que ça fait digérer et tout, y’a pas moyen, je trouve que ça un goût immonde. Les autres boissons gazeuses ça passe même si ce n’est pas ce que je préfère mais l’eau pétillante, c’est impossible.

Le shopping entre filles

Je préfère 1000 fois être seule quand je fais les magasins. Au moins je peux aller partout et retourner 10 fois au même endroit si je veux. Personne pour me dire que je dépense trop ou que cette robe ne me va pas, j’achète ce qui me plait et c’est tout !

Ne rien faire

Je n’arrive pas à rester inactive si j’ai des choses à faire, j’ai l’impression de perdre mon temps. Flemmarder en regardant la télé ou en écoutant de la musique ça ne me dérange pas mais être simplement assise ou allongée à ne rien faire, je n’y arrive pas ça m’énerve !

Les massages

Je n’aime pas ça, ni aller chez le coiffeur ou chez l’esthéticienne, j’aime pas qu’on me tripote quoi !

Les gâteaux au chocolat

Et tout ce qui dégouline de chocolat en fait. Trop de chocolat tue le chocolat. Un petit morceau ça va, allez, deux je veux bien aussi. Mais pas la tablette ! Et même que le Nutella, beh, c’est pas mon truc non plus (pas taper)…

Danser

Je n’y prends aucun plaisir… Sauf quand je fais la folle avec Lucy pour la faire rigoler. Mais me trémousser sur une piste de danse avec pleins d’inconnus autour, non, franchement je n’aime pas ça du tout. Quitte à passer pour la rabat-joie de service, je reste à table plutôt que de me forcer.

Le théâtre

Je pense que c’est parce qu’on m’a trop forcée quand j’étais plus jeune, à l’école et tout ça. Toutes les pièces que je suis allée voir, je les ai trouvées barbantes ou alors je n’entendais rien. J’imagine que ça peut être sympa pourtant si c’est un sujet qui nous intéresse ou marrant. A creuser quand même😉

Téléphoner

Et quand on sait que je suis secrétaire de formation, ça peut paraitre bizarre. Je déteste devoir prendre rendez-vous ou téléphoner à quelqu’un que je ne connais pas. J’ai toujours une appréhension par rapport à la façon dont la personne que j’ai au bout du fil va réagir à ma demande. Ça me stresse beaucoup au quotidien, même si je gère mieux qu’avant.

Voici pour mes petites particularités ! Et vous, y a t-il des choses étranges que vous détestez ?

3 albums jeunesse pour les tout petits (2-5 ans)

A la maison, mon plus gros pêcher mignon ce sont les livres. Autant pour moi que pour Lucy j’aime avoir le choix dans mes lectures. Mais au fil du temps et des achats je me suis rendue compte à quel point les livres pour enfants coûtent très cher (en général) et que les enfants se lassent vite. Du coup, pendant les vacances, je suis allée faire un tour à la bibliothèque. L’espace est très bien aménagé pour les tout-petits avec des bacs à leur hauteur, des petites chaises et il y a même une rotonde où les parents peuvent s’installer confortablement avec leur enfant pour leur faire la lecture. C’est génial ! Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ?! En plus, c’est hyper économique : 1€/an de frais d’inscription (droits d’auteur) et 0,20 € par quinzaine et par livre emprunté. Au prix d’un seul livre neuf, je peux en lire des dizaines ! J’avais un peu peur que ce soit trop stricte et que les enfants soient obligés de rester silencieux mais ce n’est vraiment pas le cas.

Pour une première fois, on en a loué 3 : Loup, P’tit bonhomme part à l’aventure et les crayons magiques. Ce sont 3 jolis albums très différents que Lucy a adorés.

Loup – Olivier Douzou

Album loup douzou

On suit ici l’évolution du loup page par page, il met sont nez, ses yeux, ses oreilles, ses dents tranchantes, son bavoir, etc. tout ça pour manger un plat délicieux : une carotte ! C’est un livre assez minimaliste avec peu de texte où les parties de la tête du loup sont représentées géométriquement (un rectangle pour le nez, triangle pour les oreilles…) c’est chouette pour apprendre les formes, les couleurs et les parties du corps aux enfants.. Lucy est un peu dans sa phase « j’ai peur du loup » et je ne sais pas trop d’où ça vient mais on voit que ça la travaille. J’ai donc choisi cet album pour démystifier un peu cette bête qui lui fait peur. Elle l’aime beaucoup car elle sait le « lire » seule, il y a très peu de texte et c’est facile. On s’amuse à grogner à deux comme le loup avant qu’il ne mange sa carotte, ça la fait beaucoup rire. Neuf, il est au prix de 11,90 € c’est clairement hors de prix pour le format et le nombre de pages (à peine 20 et ce sont des doubles pages). Et il est tellement simple, qu’après quelques lectures, l’enfant le connait déjà par cœur… La bibli, c’est le bon compromis pour découvrir ce chouette livre avec les plus petits.

A partir de 2 ans – 22 pages – Editions Rouergue ; Collection « Le Rouergue Jeu » – 11,90 €

P’tit bonhomme part à l’aventure – Orianne Lallemand et Marie Paruit

P'tit bonhomme part à l'aventure album

Ici on suit l’histoire de P’tit Bonhomme qui va partir faire un tour en bateau pour retrouver sa fiancée. Mais c’est l’enfant qui va devoir faire les actions pour que tout se passe bien ! Il va devoir d’abord réveiller P’tit bonhomme en l’appelant, il va devoir souffler sur les voiles du bateau pour le faire avancer ou encore faire des bisous magiques sur la tête de P’tit Bonhomme parce qu’il vient de se faire une jolie bosse. J’adore le concept de cet album où l’enfant est acteur, ça fait beaucoup rire Lucy qui fait les actions même avant que je lui demande. J’ai vu qu’il existe d’autres livres dans cette collection j’espère pouvoir les emprunter également.

A partir de 2 ans – 14 pages – Casterman, Collection « Tap Tap » – 8,50 €

Les crayons magiques – Pascal Biet et Becky Bloom

Album les crayons magiques

Nous avons ici un joli album illustré avec de très beaux dessins. C’est l’histoire de Bruno, un petit garçon espiègle qui a chipé les crayons magiques de sa sœur. Ces crayons, quand on dessine avec, donnent vie aux dessins ! Bruno va d’abord dessiner une voiture, puis une souris pour la conduire, puis plusieurs car il n’est pas satisfait de la 1re. Au final il va dessiner un hérisson parce que c’est plus facile. Mais le voilà alors avec pleins d’animaux pas très bien élevés dans sa chambre. Heureusement, il a une idée…

Celui-ci est un peu plus long que les précédents mais c’est mon préféré. Les dessins sont très bien réalisés et nombreux, on peut apprendre pas mal de vocabulaire à l’enfant. L’histoire est simple mais rigolote et chaque enfant pourra s’y retrouver. Celui-ci ne coûte pas très cher neuf et peut-être bien que je vais craquer car ça change un peu des histoires qu’on retrouve aujourd’hui, il me fait plutôt penser aux albums jeunesse de ma génération (Martine, Juliette etc) mais pour les petits.

A partir de 3 ans – 26 pages – Editions Mijade, Collection « Les Petits Mijade » – 5,20 €

On trouve parfois de petites pépites en bibliothèque, entre autres des albums ou des livres qui sont déjà sortis depuis longtemps (P’tit Bonhomme est sorti en 2000, ça ne nous rajeunit pas tout ça !) mais qui valent le coup d’être lus.

Et vous, vous y allez parfois à la bibliothèque ? Seul ou avec vos enfants ?